Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Septembre 2021 : le cinquième plus chaud septembre des cent dernières années au Québec

Septembre 2021, le cinquième mois de septembre le plus chaud des cent dernières années au Québec, a été 1,7 °C plus chaud que la normale (1981-2010), à la suite du mois d’août le plus chaud des archives climatiques. Quatre des cinq mois de septembre les plus chauds au Québec ont été observés ces 23 dernières années (1999, 2003, 2015 et 2021), mais septembre 1968 demeure en tête, avec une température moyenne 1,3 °C plus élevée que celle de cette année. Seuls quatre jours ont été plus frais que la normale, en moyenne, au Québec, lors du plus récent mois de septembre, entrecoupant des périodes de 11 et 15 jours plus chauds que la normale. Il s’agissait plutôt du treizième plus chaud septembre au sud de la province, où une fin de mois plus près de la normale lui a fait perdre quelques rangs. Le premier gel automnal se faisait toujours attendre sur la majorité du territoire à la fin septembre et était en retard de neuf jours en moyenne au sud du Québec, retard qui atteindra jusqu’à 20 jours par endroits. L’année en cours est toujours la deuxième plus chaude des cent dernières au sud du Québec après ses neuf premiers mois, et elle a grimpé d’un rang, pour prendre le troisième, à 0,8 °C de l’année record 2010, à l’échelle de la province.

Septembre 2021 en chiffres
5e  mois de septembre le plus chaud en 100 ans au Québec (13e au sud de la province)
3e  période de janvier à septembre la plus chaude en 100 ans au Québec (2e au sud de la province)
1,7  °C plus chaud que la normale en septembre au Québec (+1,5 °C au sud de la province)
2,4  °C plus chaud que la normale de janvier à septembre au Québec (à 0,8 °C du record de 2010)
131  % de la pluie normale en septembre au sud du Québec, avec 138 mm (110 % au Québec, 111 mm)
400  % de la pluie normale en septembre à Cap-des-Rosiers en Gaspésie, avec 346 mm, un record local

Septembre a été humide au sud du Québec (131 % de la pluie normale), laissant notamment un des dix plus forts totaux mensuels de pluie des archives québécoises tous lieux et mois confondus en Gaspésie, à la suite de la sécheresse généralisée de juillet-août. Cap-des-Rosiers a en effet reçu 400 % de la pluie normale en septembre, un total record (346 mm) qui devance largement le précédent maximum local enregistré en 63 ans d’observations (262 mm en octobre 1977), de même qu’en cent ans autour de Gaspé (324 mm en octobre 1981). Percé, qui en a reçu autant (345 mm), en a cependant vu tomber davantage à deux reprises en 86 ans (350 et 393 mm en octobre 1977 et octobre 1981). Un tiers des pluies exceptionnelles tombées sur ces deux localités est dû au passage des restes de l’ouragan Ida, qui a causé d’importants dommages en Gaspésie, avec ses 165 mm de pluie sur Grande-Vallée et ses vents violents. L’Outaouais, les Laurentides, la Haute-Mauricie, la Côte-Nord et la Gaspésie ont aussi reçu plus de 200 mm de pluie par endroits, soit plus de 150 % de la normale en septembre. Le total de précipitations a cependant été plus près de la normale dans les autres régions, dont la Montérégie et l’Estrie, qui sont affectées ces 17 derniers mois par une sécheresse modérée à long terme. Par ailleurs, le total de précipitations a été des deux-tiers de la normale autour du lac Saint-Pierre. La moyenne québécoise s’est établie à 110 % de la normale.

Chronologie des événements

Les 2 et 3 septembre, le passage des restes de l’ouragan Ida dans l’est de la province occasionne des inondations en raison, notamment, d’un total de 165 mm de pluie à Grande-Vallée, qui atteint respectivement 111 et 117 mm à Cap-des-Rosiers et Percé. Le 3, des rafales de vent atteignent aussi 84 km/h par endroits sur la péninsule. Du 1er au 4, la température moyenne demeure près de la normale, à 0,3 °C sous celle-ci en moyenne au sud du Québec et d’autant au-dessus à l’échelle de la province. Les 4 et 5, les nuits sont suffisamment froides pour un premier retour du gel dans la réserve faunique des Laurentides et sur les hauteurs de la Côte-Nord.

Le 6 septembre, la pluie atteint 75 mm à Lac-Humqui et Amqui, à la jonction du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, dont près de la moitié sont reçues en 30 minutes. Du 8 au 10, de 30 à 70 mm tombent d’ouest en est au sud du Saint-Laurent, de l’Estrie à la Gaspésie, qui en reçoit de nouveau le maximum. Le 11, c’est au tour du Témiscamingue et du nord de l’Outaouais d’être arrosés de 20 à 60 mm de pluie. Du 5 au 12, tous les jours sont plus chauds que la normale, par un écart moyen de 1,1 °C au sud du Québec et de 1,5 °C à l’échelle de la province.

Le 14 septembre, plus de 50 mm de pluie tombent par endroits sur la Capitale-Nationale et la Chaudière-Appalaches, au centre d’un large secteur qui en reçoit plus de 30 mm des Laurentides à l’embouchure du Saguenay. Il s’agit aussi du jour le plus frais en près de quatre mois (29 mai), avec une température moyenne de 6,6 °C au Québec et de 8,7 °C au sud de la province, et du jour le plus anormalement frais de ce mois, avec une anomalie moyenne de -2,3 °C au Québec et de -2,7 °C au sud de la province. Le gel fait son retour dans les montagnes de la Gaspésie. On se retrouve sous la normale du 13 au 15, par 1,1 °C en moyenne au Québec, mais seul le 14 est plus frais que la normale au sud de la province.

Du 16 au 27 septembre, tous les jours sont plus chauds que la normale à l’échelle de la province, par un écart moyen de 3,1 °C. Cette séquence est interrompue par une journée 0,1 °C plus fraîche que la normale au sud du Québec le 19, qui donne lieu à un premier gel automnal au nord des Laurentides et de la Mauricie. Le 21 est le jour le plus chaud de ce mois, avec une température moyenne de 13,7 °C à l’échelle de la province et de 16,2 °C au sud du Québec, alors que l’anomalie moyenne est aussi la plus élevée de ce mois, à 5,8 °C. La période du 21 au 24 apporte aussi de 100 à 175 mm de pluie sur le Témiscamingue, l’Outaouais, le nord des Laurentides et de la Mauricie et jusqu’au Lac-Saint-Jean, dont 75 à 100 mm sur le Témiscamingue et l’Outaouais le 22 seulement. Du 25 au 27, c’est au tour de l’est du Québec d’y goûter, avec un total de plus de 50 mm à plusieurs endroits et jusqu’à 92 mm à Percé.

Les 28, 29 et 30 septembre sont les trois jours les plus frais de ce mois au sud de la province, avec une température moyenne de 8,0 °C, qui se situe 0,3 °C sous la normale le 28. La nuit du 29 réserve un premier gel automnal en montagne en Estrie et en Beauce. Bien que l’on atteigne aussi un minimum pour ce mois de 6,5 °C à l’échelle du Québec le 29, on se maintient tout de même au-dessus de la normale jusqu’à la fin du mois, pour une séquence en cours de 15 jours.

2021 : deuxième année la plus chaude en cent ans au sud du Québec et troisième à l’échelle de la province, jusqu’à présent

De janvier à septembre, l’année 2021 a été plus chaude que la normale (1981-2010) de 2,2 °C au sud du Québec et de 2,4 °C à l’échelle de la province. Elle prend à ce point les deuxième et troisième rangs des plus chaudes en cent ans, au sud et à l’échelle du Québec, à respectivement 0,7 et 0,8 °C de l’année record 2010. 1999 se classe au deuxième rang à l’échelle du Québec, 0,1 °C devant 2021, alors que la température moyenne de 2021 a rattrapé celle de 1998. Tandis que la Gaspésie et la Côte-Nord ont reçu plus de 200 mm de pluie en trop cette année, on observe plutôt un déficit dans les autres régions, de plus de 260 mm par endroits en Estrie, en Chaudière-Appalaches et dans Charlevoix, pour une moyenne sous la normale au sud de la province (557 mm, -17 mm) et à l’échelle du Québec (435 mm, -20 mm). La neige a aussi été moins abondante que la normale au sud de la province (114 cm, -36 cm) et à l’échelle du Québec (123 cm, -18 cm).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec

Septembre 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 14,2 1,4 Chaud
Température moyenne (°C) 10,1 1,7 Chaud
Température minimale (°C) 6,1 2,0 Très chaud


Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile