Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Mars 2021 : le troisième début d’année le plus doux en cent ans laisse le couvert de neige le moins chargé en eau en dix ans

La période de novembre à mars a été la deuxième plus douce des cent dernières années au sud du Québec, 3,1 °C plus chaude que la normale, bien que 1,5 °C sous la température moyenne de novembre 2009 à mars 2010. Les trois premiers mois de 2021 représentent, quant à eux, le troisième début d’année le plus doux, à 2,4 °C des températures moyennes de 2010, à 0,2 °C de celles de 1958 et à égalité avec celles de 1998. Sur l’ensemble de la province, les débuts d’année 2010 et 1958 avaient aussi été plus doux, de même que le début d’année 1981. L’année 2010 avait maintenu le rythme pour devenir l’année la plus chaude des archives climatiques. Mars 2021, le mois de mars le plus doux depuis 2018, a surpassé de 1,8 °C la normale de 1981-2010 au Québec. Devancé d’un mois, le retour au-delà du point de congélation des températures moyennes quotidiennes, en raison de sept jours de 9,1 à 13,2 °C plus doux que la normale, a entraîné une fonte printanière hâtive au sud du Québec. Même si la pluie de mars ne représente que le tiers de celle accompagnant normalement la fonte, en avril, l’ajout de 130 % de la pluie mensuelle normale (27 mm) à 63 mm d’eau de fonte à la fin mars a haussé le niveau de certains cours d’eau au-delà du seuil de surveillance et même au-delà du seuil d’inondation. À la fin mars, le couvert de neige était ainsi le moins chargé en eau des dix dernières années. La moyenne de 81 mm d’équivalent en eau sur le territoire relevé au sud du Québec était 104 mm sous la normale et 161 mm sous le niveau moyen des cinq dernières années.

Mars 2021 en chiffres
1,8  °C plus doux que la normale de mars au Québec
2,2  °C plus doux que la normale de mars au sud du Québec
63  mm d’eau de fonte dans la seconde moitié de mars au sud du Québec
56  mm d’eau de fonte de plus que la normale dans la seconde moitié de mars au sud du Québec
81  mm de contenu en eau dans le couvert de neige à la fin mars au sud du Québec
104  mm de contenu en eau de moins que la normale dans le couvert de neige à la fin mars au sud du Québec
40  % du contenu en eau normal dans le couvert de neige à la fin mars au sud du Québec
40  % de la neige normale tombée en mars au sud-ouest du Québec
81  % de la neige normale tombée en mars au sud du Québec avec 30 cm (124 % au Québec, 36 cm)
130  % de la pluie normale tombée en mars au sud du Québec avec 27 mm (132 % au Québec, 14 mm)

Dans la première moitié de mars, le contenu en eau du couvert de neige au sol a d’abord perdu 11 mm en moyenne au sud du Québec, alors qu’il s’accroît normalement de 23 mm durant cette période, pour une perte nette de 34 mm par rapport à la normale. Cette légère fonte s’est amorcée en raison d’un maximum moyen quotidien près du point de congélation dans l’extrême sud. La fonte a été un peu plus importante dans les régions du sud-ouest, mais le contenu en eau du couvert de neige y demeurait tout de même plus près de la normale que dans l’est de la province. À la mi-mars, le couvert de neige contenait 49 mm d’eau de moins que la normale en moyenne au sud de la province. Dans la seconde moitié de mars, l’anomalie moyenne de 4,3 °C a haussé le maximum moyen quotidien 5,3 C au-dessus du point de congélation en moyenne au sud de la province, déclenchant une fonte printanière 56 mm plus abondante que la normale à cette période, avec 63 mm, laissant le contenu en eau du couvert de neige à son niveau le plus bas des dix dernières années à la fin mars (81 mm). Le dernier plus bas niveau à la fin mars remonte à 2012 (76 mm).

La moyenne de 30 cm de neige reçus en mars représente 81 % de la normale au sud du Québec, des chiffres gonflés par les quantités importantes tombées dans l’est de la province, alors qu’au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, elle a surpassé les 50 cm et atteint les 100 cm dans les monts Chic-Chocs. Le total a été jusqu’au double de la normale du côté de la baie des Chaleurs. Au sud-ouest du Québec, la plupart des municipalités ont plutôt reçu de 5 à 10 cm, soit aussi peu que 10 à 20 % de la normale sur une bonne partie de ce secteur et 40 % de la normale en moyenne. La pluie a partiellement remplacé la neige sur ces régions du sud-ouest, avec un total moyen de 44 mm ou de 155 % de la normale, ce qui, malgré tout, n’a contribué à hausser l’apport en eau total à la crue que de 16 mm de plus que la normale, en moyenne, sur ces bassins fortement peuplés. En Montérégie et en Estrie, en condition de sécheresse à long terme depuis mai, la pluie a été de plus du double de la normale par endroits. C’est en Mauricie et à l’ouest de la Capitale-Nationale que la pluie a été la plus abondante, avec un total approchant 100 mm, soit le triple de la normale. Des précipitations plus abondantes que la normale au nord-du-Québec ont propulsé la moyenne québécoise de neige à 124 % de la normale.

Chronologie des événements

Le 1er mars, jusqu’à 40 cm de neige s’ajoutent en Gaspésie à la bordée amorcée les 27 et 28 février sur les régions plus à l’ouest, alors que l’anomalie moyenne est de 2,7 °C au sud de la province et de 3,2 °C à l’échelle du Québec.

Du 2 au 8 mars, on observe un contraste de températures entre le sud et le nord de la province. Le 2 est d’abord la journée la plus froide de ce mois au sud de la province, avec une température moyenne de -17,9 °C, soit 7,4 °C sous la normale, tandis que celle de -20,2 °C enregistrée à l’échelle du Québec sera battue le 15. Le 3 est aussi sous la normale. Du 4 au 8, l’anomalie moyenne est de 1,2 °C au sud de la province, mais de 3,3 °C à l’échelle du Québec.

Du 9 au 12 mars, les journées sont plus douces que la normale par 8,9 °C au sud de la province et par 6,9 °C à l’échelle du Québec. L’anomalie moyenne quotidienne la plus importante de ce mois au sud de la province (13,2 °C), le 11, hausse la température moyenne au-dessus du point de congélation (4,0 °C) pour une première fois en plus de trois mois (depuis le 1er décembre) et un mois plus tôt que la normale, qui est le 13 avril, au sud de la province. Cela se produira le 22 mars à l’échelle du Québec, avec une avance similaire. Alors que les températures sont à la hausse, certains secteurs de l’Abitibi-Témiscamingue, du Saguenay—Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord reçoivent de 15 à 35 mm de pluie les 10 et 11, et des vents violents sont rapportés les 11 et 12.

Du 13 au 16 mars, le Québec et le sud de la province se retrouvent 5,0 °C sous la normale de température moyenne. Le 15 est notamment la journée la plus anormalement froide de ce mois autant au sud qu’à l’échelle du Québec, avec des anomalies moyennes respectives de -9,7 et de -7,9 °C. C’est suffisant pour en faire la journée la plus froide de ce mois à l’échelle du Québec, avec une température moyenne de -21,3 °C, mais celle de -17,7 °C enregistrée au sud de la province est deux dixièmes plus douce que celle observée le 2.

Les 17 et 18 mars sont plus doux que la normale par 3,1 °C au sud de la province et par 1,3 °C à l’échelle du Québec, puis le 19 est 2,8 °C plus froid que la normale tant au sud qu’à l’échelle de la province.

Du 20 au 25 mars, les journées sont plus douces que la normale par 10,0 °C au sud de la province et par 7,2 °C à l’échelle du Québec. Le 22 est la journée la plus douce de ce mois, tant au sud de la province qu’à l’échelle du Québec, avec une température moyenne respective de 6,9 °C et de 2,4 °C. La température moyenne passe ainsi au-dessus du point de congélation à l’échelle du Québec (2,4 °C) pour une première fois en plus de quatre mois (depuis le 11 novembre), soit plus d’un mois plus tôt que la normale (le 27 avril à l’échelle du Québec) en raison de l’anomalie moyenne la plus importante de ce mois à l’échelle du Québec (12,6 °C).

Le 26 mars, de 20 à 35 mm de pluie tombent sur toutes les régions de l’extrême sud, la Mauricie et le Centre-du-Québec étant les plus touchées, tandis que 10 à 15 cm de neige s’ajoutent tout juste au nord, de même qu’au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. Ces précipitations surviennent alors que la température moyenne demeure plus douce que la normale au sud de la province, mais qu’elle descend sous celle-ci à l’échelle du Québec le 26. Le 27, la température moyenne est sous la normale tant au sud de la province qu’à l’échelle du Québec. Le 28, le sud de la Mauricie est de nouveau l’épicentre des 15 à 40 mm de pluie qui s’étendent cette fois jusqu’à la Capitale-Nationale, alors que la température moyenne remonte à la normale au sud de la province et la surpasse au Québec. Un peu plus au nord et dans l’est de la province, les précipitations sont toujours solides et atteignent de 15 à 25 cm. Les précipitations du 24 au 28 constituent plus du tiers des précipitations solides et plus des deux tiers des précipitations liquides de ce mois. La vitesse des vents surpasse les 70 km/h par endroits les 28 et 29.

Du 29 au 31 mars, l’anomalie moyenne passe graduellement de -2,7 à 3,9 °C au sud de la province et de -2,0 à 2,7 °C à l’échelle du Québec. De 5 à 15 mm de précipitations mixtes, mais principalement liquides, s’ajoutent sur la plupart des régions du sud du Québec le 31.

Saison froide 2020-2021 : l’anomalie moyenne de 2,4 °C transforme 33 cm de neige normale en 30 mm de pluie au sud du Québec

En remontant à octobre 2020, pour couvrir l’ensemble de la saison froide, l’anomalie moyenne des six derniers mois a légèrement diminué au Québec, s’établissant à 2,8 °C, et elle est restée à 2,4 °C au sud de la province. Le déficit de neige depuis octobre s’est maintenu à l’échelle du Québec (192 cm, -26 cm) et accentué en mars au sud de la province (193 cm, -33 cm). Au sud de la province, la douceur de la saison froide a laissé un surplus de pluie (206 mm, +30 mm) équivalent au déficit de neige.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Mars 2021 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) -4,9 1,7 Chaud
Température moyenne (°C) -10,8 1,8 Chaud
Température minimale (°C) -16,7 2,1 Chaud

Sommaire nivométrique géostatistique pour le Québec
Région hydrographique Neige au sol, fin mars 2021 Précipitations
Épaisseur moyenne
(cm)
Équivalent en eau (mm) Neige mars (cm) Pluie mars (mm)
Moyenne Anomalie
vs 1963-2015
Perte 2 dernières semaines
Outaouais et Montréal 10 57 -89 69 14 39
Saint-Laurent sud-ouest 2 6 -58 81 12 44
Saint-Laurent nord-ouest 20 118 -105 64 16 47
Saint-Laurent sud-est 26 85 -112 58 39 33
Baie des Chaleurs et Percé 38 111 -91 38 68 27
Saguenay—Lac-Saint-Jean 40 90 -124 55 33 27
Côte-Nord 41 - - - 40 14
* Sud du Québec 27 81 -104 63 30 27
* Au Québec 48 - - - 34 14
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile