Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Québec annonce son intention d’agrandir trois aires protégées dans la région de Lanaudière

Québec, le 17 février 2022. – La ministre du Tourisme, ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent et députée de Berthier, Mme Caroline Proulx, se réjouit que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, annonce son intention de mettre en réserve trois territoires dans la région de Lanaudière, dans le but d’y créer des aires protégées. En conséquence, toute nouvelle activité industrielle d’exploitation des ressources naturelles s’y verra interdite.
 
Les territoires des Sept-Chutes, des Basilières-Kaël et de Raimbault-Piton sont tous trois situés dans la MRC de Matawinie. Le territoire mis en réserve des Sept-Chutes se superposera à une importante portion du parc régional du même nom. Sans s’y accoler directement, le secteur Basilières-Kaël constituera un prolongement nord-sud du territoire des Sept-Chutes. Le territoire Raimbault-Piton, quant à lui, est situé dans la réserve faunique Rouge-Matawin.
 
Ces territoires représentent près de 80 km2. Ils ont tous été sélectionnés en tenant compte des travaux de concertation régionale et autochtone réalisés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.
 
La mise en réserve de ces territoires permettra de bonifier le réseau d’aires protégées dans le sud du Québec, plus particulièrement dans la région de Lanaudière, en protégeant des écosystèmes représentatifs des ensembles physiographiques des Basses collines du lac Bouchette et des Buttes et basses Collines de Matawin. Elle protégera notamment plusieurs vieilles forêts ainsi que des secteurs dont la végétation potentielle est en carence de protection dans la région.
 
Cette démarche assurera la protection de milieux naturels, au grand bonheur des adeptes de plein air et de récréotourisme présents sur ces territoires.
 
Soulignons que le ministre Charette a également dévoilé son intention de protéger sept autres nouveaux territoires d’intérêt de la Côte-Nord, des Laurentides et de l’Outaouais totalisant plus de 300 km2, conjointement avec le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, et avec le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Dufour.
 
Citations : 
 
« Nous avons toujours affirmé que l’atteinte de la cible de 17 % ne constituait pas la fin de nos efforts de protection du territoire. Après avoir annoncé deux nouvelles aires protégées en juin dernier, voilà que nous venons bonifier notre réseau d’aires protégées de dix nouveaux territoires. Je suis particulièrement fier du fait que ces ajouts seront faits dans le sud du Québec, où les besoins sont les plus importants. Nous travaillons à bien positionner le Québec à l’égard des futures cibles internationales d’aires protégées qui seront définies plus tard cette année.  Les milieux naturels nous rendent de nombreux services et il est important de les protéger autant pour les Québécoises et Québécois d’aujourd’hui que pour ceux de demain, en particulier en contexte de changements climatiques. » 
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval  
 
« Protéger la biodiversité, c’est léguer des écosystèmes exceptionnels, avec toutes les espèces qui les habitent, aux générations qui nous suivront. C’est aussi permettre aux Québécois d’avoir accès à des paysages uniques, dont ils pourront profiter à perpétuité. Je suis fière que notre gouvernement ait choisi, en concertation avec tous les partenaires régionaux, d’agrandir le réseau d’aires protégées québécois en passant par la région de Lanaudière et, plus particulièrement, par la circonscription de Berthier. »
 
Caroline Proulx, ministre du Tourisme, ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent et députée de Berthier
 
Faits saillants :
  • Rappelons qu’en 2020, le Québec a été le premier au Canada à atteindre la cible de protection de 17 % de son territoire. Cet objectif a été atteint notamment par la désignation de 34 réserves de territoire aux fins d’aire protégée, y compris une partie des Chic-Chocs, et par l’intention de protéger l’île d’Anticosti.
  • La délimitation et la superficie totale des territoires sont encore approximatives et pourraient être modifiées. 
  • Le pouvoir de mise en réserve de territoires a été introduit le 19 mars 2021 dans la LCPN. Il permet au gouvernement d’assurer la protection de territoires par leur soustraction à certaines activités industrielles de recherche, d’exploitation et de transport des ressources naturelles, et ce, jusqu’à l’octroi d’un statut de protection.
Lien connexe :
 
Pour en savoir davantage sur les aires protégées au Québec : www.environnement.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees.
 
- 30 -

SOURCES :

Rosalie Tremblay-Cloutier  
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement  et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 438 777-3777
Sandra O'Connor
Directrice des communications et attachée de presse
Cabinet de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de Lanaudière
Tél. : 514 820-0095 
sandra.oconnor@tourisme.gouv.qc.ca
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile