Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Adaptation aux impacts des changements climatiques - Québec investit 1 M$ dans le projet Coup de fraîcheur
du Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec à Drummondville

Québec, le 29 janvier 2021. – Le gouvernement du Québec a choisi de soutenir le projet Coup de fraîcheur du Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) à Drummondville, à la hauteur de 1 M$, à la suite du premier appel de propositions réalisé dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains.
 
C’est ce qu’ont fait savoir ce vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, ainsi que le député de Drummond–Bois-Francs et leader parlementaire adjoint du gouvernement, M. Sébastien Schneeberger.
 
Le projet Coup de fraîcheur vise à démontrer les bienfaits des îlots de fraîcheur sur la santé dans un contexte de changements climatiques en milieu urbain. Il consistera à donner un petit coup de fraîcheur au quartier Saint-Joseph et au centre-ville de Drummondville. Le CRECQ y procédera au verdissement d’espaces collectifs au cours des trois prochaines années afin de diminuer les effets néfastes des îlots de chaleur urbains sur la santé des communautés, en particulier celles vivant en contexte de défavorisation. En 2020, les aménagements réalisés touchent principalement le secteur de la cour de l’école Saint-Joseph, près des rues Saint-Marcel et Saint-Jean, et celui du terrain du centre administratif du Centre de service scolaire des Chênes, près des rues des Écoles et des Forges.
 
Plusieurs bénéfices importants sont attendus de ce projet de verdissement, tels que l’amélioration de la qualité de vie et de la santé physique et mentale et la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance. Les premiers aménagements réalisés prendront place dans la cour de l’école Saint-Joseph et sur le terrain du centre administratif du Centre de services scolaire des Chênes.
 
Coup de fraîcheur constitue l’un des huit projets retenus dans le cadre de ce premier appel de propositions du programme gouvernemental, qui vise globalement à augmenter la résilience des collectivités face aux impacts des changements climatiques, principalement les îlots et archipels de chaleur urbains, et à réduire les risques liés aux extrêmes météorologiques comme la chaleur extrême.

Le programme gouvernemental est inspiré du programme Milieux de vie en santé (MVS) de Nature Québec et de la campagne ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), financés en partie dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ces initiatives ont démontré l’importance d’une action concertée sur le territoire afin de transformer les villes par le verdissement.

Le projet Coup de fraîcheur bénéficiera d’ailleurs d’un accompagnement de Nature Québec. Ainsi, l’expertise acquise depuis cinq ans par cet organisme sera mise à profit. Le CRECQ peut également compter sur l’expertise de l’Institut national de santé publique du Québec pour mener à bien son projet.
 
Citations :
 
« Les vagues de chaleur peuvent être dangereuses pour les personnes fragiles, comme les enfants et les personnes âgées. Cela peut leur causer des malaises et de l’inconfort, voire la mort. En ville, à cause du phénomène des îlots et des archipels de chaleur, il fait encore plus chaud pendant les vagues de chaleur, et les risques pour la santé sont plus grands. Nous avons besoin de plus d’espaces verts dans nos milieux urbains si nous voulons agir efficacement contre ce danger. C’est ce que nous proposent le projet Coup de fraîcheur ainsi que les autres projets de verdissement que nous soutenons. Ils sauront protéger efficacement la santé et la qualité de vie des populations de Drummondville et d’ailleurs. »
 
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Les îlots et archipels de chaleur sont des zones dans lesquelles il y a beaucoup de constructions de toutes sortes, qui absorbent les rayons solaires, et peu d’espaces verts. En outre, les activités humaines, qui sont plus nombreuses en ville, produisent de la chaleur et contribuent à la production de gaz à effet de serre, ce qui favorise les épisodes de smog. Tous ces phénomènes sont exacerbés par les changements climatiques. L’une des plus façons les plus efficaces d’augmenter la résilience des populations urbaines est donc d’ajouter des espaces verts. Bravo au CRECQ et à tous les autres organismes qui participent au Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains! »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval
 
« Le Centre-du-Québec est déjà touché de diverses façons par les changements climatiques. À Drummondville seulement, on prévoit que le nombre annuel de jours de chaleur extrême triplera en moins de 30 ans. Il nous faut protéger les populations des épisodes de chaleur accablante surmultipliés par nos infrastructures d’asphalte et de béton dans nos centres-villes. Je remercie le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec pour ce projet utile qui saura procurer un réel coup de fraîcheur aux Drummondvilloises et aux Drummondvillois! »
 
Sébastien Schneeberger, député de Drummond–Bois-Francs et leader parlementaire adjoint du gouvernement
 
« La Ville de Drummondville participe déjà activement à la question des îlots de chaleur. Cette subvention est la bienvenue et Drummondville continuera ses efforts afin de réduire le nombre d’îlots de chaleur sur son territoire. Entre autres, des arbres, des arbustes et des potagers seront implantés dans différents quartiers. Bravo au gouvernement du Québec. Quel beau coup de fraîcheur! »
 
Alain Carrier, maire de Drummondville
 
« L’une des forces de ce projet est son volet participatif. Il mise sur la participation des citoyens qui habitent dans les secteurs concernés ou qui les fréquentent, autant dans la planification des travaux que dans l’entretien des aménagements. Ils seront consultés à plusieurs reprises afin que les arbres, arbustes, plantes potagères, abris, bancs et autres aménagements ajoutés correspondent le plus possible aux besoins et aux contraintes de leur milieu. »
 
Gilles Brochu, président du Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec
 
Faits saillants : 
  • Dans une perspective de santé publique, les populations les plus vulnérables à la chaleur habitent majoritairement en îlot de chaleur urbain. Les cartes d’îlots de chaleur urbains témoignent de leur prévalence en milieu urbain densément bâti, et la superficie totale des îlots et archipels de chaleur est fortement liée aux indicateurs de défavorisation matérielle et sociale.
     
  • Outre leurs efforts de verdissement, les organismes dont les projets sont retenus dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains doivent mener aussi des actions de sensibilisation de la population aux effets sanitaires des changements climatiques. Ils doivent également agir pour mobiliser la population et ses élus en faveur de la nécessaire transformation de l’aménagement des villes pour préserver ou améliorer la santé des populations les plus vulnérables. 
Liens connexes :
 
Pour se renseigner sur le CRECQ :  https://crecq.qc.ca/
 
Pour s’informer sur les effets du programme MVS de Nature Québec : https://milieuxdevieensante.org/
 
Pour s’informer sur la campagne ILEAU du CRE-Montréal : https://ileau.ca/
 
– 30 –

SOURCES :

Marjaurie Côté-Boileau
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux
et ministre responsable de la région de la Montérégie
Tél. : 418 456-2756
 
Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352 
 

 
Marie-Pier Cloutier
Attachée de presse
Bureau de circonscription de Drummond–Bois-Francs
Tél. : 819 475-4343
marie-pier.cloutier@assnat.qc.ca

Claude Proulx
Directeur de cabinet
Bureau du maire de Drummondville
Tél. : 819 478-6553
CProulx@drummondville.ca     
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de la Santé et des Services sociaux
Tél. : 418 266-8914
Courriel : medias@msss.gouv.qc.ca
 
Éric Perreault
Conseil régional de l’environnement
du Centre-du-Québec
Tél. : 819 475-1048, poste 214
Courriel : eric.perreault@crecq.qc.ca
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile