Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Québec accorde un soutien d’un million de dollars à Mission inclusion pour mener un projet de coopération climatique internationale au Burkina Faso

Québec, le 29 janvier 2021. – L’organisme Mission inclusion, établi à Montréal, mènera un projet de coopération visant à améliorer les capacités des populations qui vivent d’agriculture à s’adapter aux changements climatiques par l’adoption de pratiques agricoles durables. Pour ce faire, l’organisation bénéficiera d’une aide financière gouvernementale d’un million de dollars dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale (PCCI). La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantale Rouleau, a fait cette annonce au nom du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.
 
Les régions du Nord, du Centre-Nord et de la Boucle du Mouhoun, où se réalisera le projet, sont fortement dépendantes de l’agriculture et de l’élevage pour assurer leur subsistance. Par ailleurs, la dégradation des sols et la raréfaction de l’eau causées notamment par les changements climatiques sont des enjeux majeurs auxquels ces communautés doivent faire face. Outre l’amélioration de la résilience des communautés aux changements climatiques, le projet les fera progresser vers l’atteinte de nombreux autres objectifs de développement durable, par exemple l'innovation, l'égalité des sexes et le progrès économique.
 
Menant depuis 2015 des actions en sécurité alimentaire dans un contexte de lutte contre les changements climatiques en collaboration avec les communautés locales burkinabés, Mission inclusion poursuivra le travail amorcé en proposant cette fois à plus de 3 000 exploitants agricoles des techniques d’agroécologie. Le projet s’attaquera également à la consommation d’énergie en milieu rural, laquelle est marquée par une utilisation excessive de bois et de charbon, des sources d’énergie à fortes émissions de gaz à effet de serre. Au total, 500 exploitations agropastorales recevront des biodigesteurs pour diminuer la pression sur le bois de chauffe.
 
L’organisation montréalaise réalisera également des activités d’information auprès de diverses organisations de la société civile et des institutions locales afin de les sensibiliser à l’adoption de bonnes pratiques de gouvernance environnementale. Enfin, Mission inclusion s’est adjoint la Chaire en développement international de l’Université Laval, qui apportera un soutien technique et scientifique aux partenaires du projet dans le cadre des activités touchant les formations en agroécologie, la construction et le bon fonctionnement des biodigesteurs.
 
Citations :
 
« En se déclarant lié à l’Accord de Paris sur le climat, le Québec s’est engagé en faveur d’une plus grande solidarité climatique internationale. Or, les pays auxquels s’adresse le Programme de coopération climatique internationale ont de nombreux défis à relever pour améliorer la qualité de vie de leurs citoyennes et citoyens tout en luttant efficacement contre les changements climatiques. Les projets financés viennent répondre concrètement aux besoins de ces communautés et donnent l’occasion à nos organisations et à nos entreprises de mettre en valeur leur savoir-faire et leur expertise. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval 
 
« En cherchant à lutter contre les causes de la pauvreté, Mission inclusion s’engage pour l’égalité, la justice sociale et l’environnement. Cette fois encore, en accompagnant des agriculteurs burkinabés dans l’implantation de nouvelles pratiques plus durables, elle contribue à renforcer les capacités des communautés à long terme. Bravo à tous ceux et celles qui, au sein de l’organisation, contribueront à renforcer les liens entre le Québec et le Burkina Faso. »
 
Chantale Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal 
 
« Ce projet est la consécration d'un travail collectif mené sur plusieurs années et de la précieuse collaboration de nos trois partenaires burkinabés. Engager des actions innovantes et mobilisatrices pour le mieux-être des personnes vulnérables au Québec et dans le monde est notre mission. Alors, nous sommes très heureux à Mission inclusion de l'attribution de ce financement qui va nous permettre de venir en appui aux Burkinabés. En protégeant la communauté de l'insécurité alimentaire et des changements climatiques, nous participons à l'existence d'un monde inclusif où chacun trouve sa place et participe à sa collectivité ».
 
Charles Mugiraneza, gestionnaire projets majeurs en Afrique à Mission inclusion 
 
Faits saillants : 
  • Le projet de Mission inclusion fait partie des 15 projets sélectionnés dans le cadre du troisième appel à projets du PCCI, qui bénéficiait d’une enveloppe globale de 9,5 M$. Au total, 38 projets touchant 13 pays auront été financés depuis la création du programme en 2016.
     
  • Visant à renforcer la capacité des pays francophones les plus vulnérables d’Afrique et des Antilles à s’adapter aux changements climatiques et à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, le PCCI bénéficie d’un budget global de 30,1 M$, financé dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ce programme répond également aux orientations du Plan pour une économie verte 2030 dévoilé par le gouvernement le 16 novembre dernier. En effet, le gouvernement du Québec entend poursuivre ses actions sur les scènes canadienne et internationale dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030 et de la Vision internationale du Québec, et ce, tant dans une perspective de développement économique durable que dans une perspective de coopération climatique.
     
  • En 2019, le PCCI a figuré parmi les 15 lauréats des Prix de l'action climatique mondiale décernés par l’Organisation des Nations Unies (ONU).
     
  • Depuis plus de 70 ans, Mission inclusion soutient, au Québec et dans le monde, des actions innovantes et mobilisatrices pour le mieux-être des personnes vulnérables ou marginalisées. En travaillant de manière rapprochée avec les organisations locales, l’organisme répond de manière optimale aux besoins des populations touchées par les crises humanitaires prolongées et outille ses partenaires pour qu’ils développent leur autonomie et leur capacité à faire face à des crises futures. L'initiative Adaptation des communautés burkinabés aux changements climatiques est réalisée en collaboration avec trois organisations locales, soit l’Action pour la promotion des initiatives locales, l’Association Formation Développement Ruralité et l’Union des sociétés coopératives pour la commercialisation des produits agricoles.  
Liens connexes :   
 
- 30 -

SOURCES :

Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352
 
Éric Laporte
Directeur des communications
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports
et ministre responsable de la Métropole
et de la région de Montréal
Tél. : 438 863-7180
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 
Raphaëlle Catteau,
Gestionnaire communications et médias
Mission inclusion
raphaelle.catteau@missioninclusion.ca
Tél. : 514 802-8862

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile