Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Québec accorde un soutien de près de 500 000 $ à Biothermica pour un projet de coopération climatique au Togo

Montréal, le 22 janvier 2021. – Biothermica Technologies Inc. (Biothermica) réalisera un projet intégré de gestion et de valorisation des déchets dans la préfecture de Kloto, au Togo. Pour ce faire, l’entreprise de Montréal, spécialisée dans la valorisation de la biomasse et des biogaz, bénéficiera d’une aide financière gouvernementale de 499 733 $ dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale (PCCI). La ministre responsable de la région de Montréal, Mme Chantale Rouleau, a fait cette annonce au nom du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.
 
Le projet global de l’entreprise comprend la mise sur pied d’un système de collecte des déchets, la mise en place ultérieure d’un lieu d’enfouissement technique (LET) utilisant des technologies de récupération des biogaz et l’établissement d’une centrale de production d’électricité à partir de sources renouvelables, soit le biogaz et l’énergie solaire.
 
L’apport le plus important du projet à la lutte contre les changements climatiques viendra du captage du biogaz émis par la décomposition des déchets. L’entreprise estime que le projet pourrait permettre des réductions cumulatives équivalant à plus de 260 000 tonnes de CO2 d’ici 2030. Le financement accordé servira dans un premier temps à étudier le terrain du futur lieu d’enfouissement technique (LET) que la préfecture de Kloto met à la disposition du projet, à soutenir l’ONG Bioénergie Togo dans ses activités, à établir la collecte, à démarrer le ramassage des déchets, à former des techniciens et à sensibiliser la population aux bienfaits de la propreté et de la gestion durable des déchets.
 
En plus de contribuer à la production d'énergie propre et à la lutte contre les changements climatiques, le projet générera des retombées économiques dans la région et créera des emplois à la fois pour les Togolaises et les Togolais et pour les Québécoises et les Québécois. Grâce au transfert d’expertise que réalisera Biothermica, c’est une organisation locale, Bioénergie Togo, qui sera propriétaire du LET et qui dirigera les opérations de collecte et d’enfouissement des déchets. Le projet impliquera également la participation active de plusieurs groupes togolais locaux et celle de la population à travers Bioénergie Togo. Biothermica participera à la construction de la future centrale électrique alimentée au biogaz et à l’énergie solaire et assurera son opération.
 
Le projet générera des revenus par la vente d’électricité et par son admissibilité à la délivrance de crédits carbone dans le cadre du mécanisme de développement propre du protocole de Kyoto, et en cohérence avec les principes de l’accord de Paris sur les changements climatiques. Biothermica estime ainsi que les frais d’opération du projet seront autofinancés au terme des cinq premières années.
 
Citations :
 
« En se déclarant lié à l’Accord de Paris sur le climat, le Québec s’est engagé en faveur d’une plus grande solidarité climatique internationale. Or, les pays auxquels s’adresse le Programme de coopération climatique internationale ont de nombreux défis à relever pour améliorer la qualité de vie de leurs citoyennes et citoyens tout en luttant efficacement contre les changements climatiques. Les projets financés viennent répondre concrètement aux besoins de ces communautés et donnent l’occasion à nos organisations et à nos entreprises de mettre en valeur leur savoir-faire et leur expertise. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval
 
« Biothermica, pionnière du développement de technologies propres depuis 1987, est une entreprise montréalaise dont la réputation n’est plus à faire, autant chez nous, au Québec, qu’à l’étranger. Nous sommes fiers de soutenir des entreprises innovantes, telles que Biothermica, qui mettent leur expertise au service des pays qui comptent parmi les plus vulnérables aux changements climatiques et qui contribuent ainsi à la lutte mondiale contre les changements climatiques. »
 
Chantale Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
 
« Nous saluons l’appui financier que le gouvernement du Québec apporte à Biothermica dans la lutte contre les changements climatiques grâce à son Programme de coopération climatique internationale, qui fut l’un des lauréats des Prix de l’action climatique mondiale décernés par l’Organisation des Nations Unies en 2019. Notre partenariat avec l’ONG Bioénergie Togo, constitué par Terre des jeunes transnational (TDJT), ainsi que la mise à la disposition d’un terrain pour le LET par la préfecture de Kloto, sont des gages de succès pour le projet. Il est aussi en harmonie avec les politiques énergétiques et environnementales du gouvernement togolais, qui favorisent la collecte des déchets et leur valorisation, le développement durable, la protection de la santé publique et les énergies renouvelables dans le cadre de ses engagements vis-à-vis de l’accord de Paris, tout en permettant des réduction concrètes de GES à un prix à la tonne largement inférieur à ce qu’il est possible de faire dans nos pays développés. »        
 
Guy Drouin, président de Biothermica
 
Faits saillants : 
  • Le projet de Biothermica fait partie des 15 projets sélectionnés dans le cadre du troisième appel à projets du PCCI, qui bénéficiait d’une enveloppe globale de 9,5 M$. Au total, 38 projets touchant 13 pays auront été financés depuis la création du programme en 2016.
     
  • Visant à renforcer la capacité des pays francophones les plus vulnérables d’Afrique et des Antilles à s’adapter aux changements climatiques et à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, le PCCI bénéficie d’un budget global de 30,1 M$, financé dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ce programme répond également aux orientations du Plan pour une économie verte 2030 dévoilé par le gouvernement le 16 novembre dernier. En effet, le gouvernement du Québec entend poursuivre ses actions sur les scènes canadienne et internationale dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030 et de la Vision internationale du Québec, et ce, tant dans une perspective de développement économique durable que dans une perspective de coopération climatique.
     
  • En 2019, le PCCI a figuré parmi les 15 lauréats des Prix de l'action climatique mondiale décernés par l’Organisation des Nations Unies (ONU).
     
  • Fondé en 1987, Biothermica est un chef de file dans le développement, le financement, la construction et l’opération de projets de destruction du méthane émis par les sites d’enfouissement et les mines de charbon souterraines. Dès 1995, elle mettait en place avec ses partenaires la plus importante centrale au biogaz au Québec, d’une capacité de 25 mégawatts. En tant que développeur intégré, l’entreprise commercialise également les crédits carbone et l’énergie générés par ses projets sur les marchés nationaux et internationaux. En 2007, elle finançait le premier projet canadien enregistré selon le mécanisme de développement propre du protocole de Kyoto sur un LET au Salvador et concluait un accord avec le Luxembourg pour la vente de crédits carbone.
     
  • Le projet de coopération climatique réalisé au Togo s’inspire d’un projet similaire que Biothermica met en œuvre en Haïti depuis 2012 avec la participation de l’ONG Terre des jeunes transnational et Bioénergie Haïti. Ce projet a reçu un appui du PCCI en 2017 et d’Affaires mondiales Canada en 2020. 
 
Liens connexes :  
  • Pour de l'information sur le PCCI :
www.environnement.gouv.qc.ca/programmes/coop-climatique-internationale/index.htm  
 
- 30 -

SOURCES :

Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 952-6352
 
Éric Laporte
Directeur des communications
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports
et ministre responsable de la Métropole
et de la région de Montréal
Tél. : 438-863-7180
 
Biothermica Technologies Inc.
Caitlin Henderson-Toth, directrice de projet
caitlin.henderson-toth@biothermica.com
Tél. : 438 521-6586
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile