Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Norme sur le nickel dans l’air ambiant
Québec confirme l’édiction du Règlement modifiant le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère

Québec, le 5 avril 2022. – Le Conseil des ministres a récemment pris le décret édictant le Règlement modifiant le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère qui entrera en vigueur le 28 avril 2022. Le Règlement introduit un ajustement de la norme sur le nickel dans l’air ambiant. La nouvelle norme quotidienne de 70 nanogrammes par mètre cube (ng/m3) ainsi qu’une norme annuelle de 20 ng/m3 permettent au Québec de s’ajuster aux normes en vigueur ailleurs au Canada, notamment en Ontario, ainsi qu’en Europe. 

Le Comité interministériel d’examen de la norme sur le nickel, dont les travaux ont été déposés en mars 2019, avait conclu qu’il était à la fois avantageux et sécuritaire de modifier la norme sur le nickel prescrite par le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère, afin d’obtenir une solution optimale sur les plans économique, environnemental et social. 
 
À noter que la norme annuelle est la norme la plus utilisée à l’international, plusieurs États n’appliquant pas de norme journalière. Cette norme annuelle québécoise permettra de prévenir les effets respiratoires critiques associés à une exposition répétée au nickel et elle protégera également contre les effets cancérogènes. Une valeur sur 24 heures protégera les individus plus sensibles qui pourraient être affectés plus rapidement que la population générale s’ils sont exposés à de fortes concentrations.
 
Améliorer la qualité de l’air en général
Rappelons que depuis plusieurs mois, le gouvernement multiplie les initiatives pour améliorer la qualité de l’air partout au Québec :
  • Une somme de 10,6 M$, provenant du budget 2021-2022 du Québec, est consacrée spécifiquement à la réalisation d’un portrait des contaminants atmosphériques et sonores. Ce portrait permettra au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques d’accompagner les entreprises dans la recherche de solutions pour diminuer leurs émissions et améliorer la qualité de l’air ambiant.
  •  Un groupe de travail indépendant, chargé de brosser un portrait de la problématique de la contamination de l’air dans le quartier Limoilou, a été formé par le gouvernement du Québec. Il doit remettre son rapport le 1er décembre 2022. Son mandat est d’identifier les contaminants posant le plus de risques pour l’environnement et la santé et de proposer des mesures concrètes pour minimiser ces risques. 
  •  Le 18 février 2022, le ministre Charette a annoncé l’installation d’une nouvelle station de suivi de la qualité de l’air dans Limoilou. Elle viendra s’ajouter aux sept stations existantes sur le territoire de la Capitale-Nationale. 
  • Un projet de suivi, d’une durée d’un an, sera réalisé en 2022, afin de mesurer les concentrations de métaux dans d’autres secteurs susceptibles de présenter des concentrations élevées de nickel. Les endroits ciblés se trouvent à proximité de sources industrielles ayant le potentiel d’émettre du nickel, soit à Rouyn-Noranda (Abitibi-Témiscamingue), Saguenay (Saguenay–Lac-Saint-Jean), Saint-Joseph-de-Sorel (Montérégie), Contrecœur (Montérégie), Black Lake (Chaudière-Appalaches), Plessisville (Centre-du-Québec) et Thetford Mines (Chaudière-Appalaches). 
  • Une somme de 27,7 M$, provenant du budget 2022-2023 du Québec, a été réservée pour la mise en place d’un programme de réduction de la pollution atmosphérique et sonore, en partenariat avec les entreprises et les municipalités. Un programme sera notamment mis en place pour favoriser l’atteinte des normes de qualité de l’air. Il devra, entre autres, répondre aux enjeux actuels posés par l’extraction, l’entreposage et le transbordement du nickel, tout en s’attardant aussi sur l’ensemble des contaminants possibles.
 - 30 -

SOURCE :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile