Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Le gouvernement du Québec accorde plus de 117 M$ à la Ville de Montréal pour soutenir la lutte contre les changements climatiques

Montréal, le 28 mars 2022. – Après le dévoilement de son budget 2022-2023, le gouvernement du Québec a détaillé ce lundi l’aide de plus de 117 M$ qu’il accorde à la Ville de Montréal pour la soutenir dans ses efforts de lutte contre les changements climatiques. Ces nouvelles mesures, qui contribueront à l’atteinte de plusieurs objectifs du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030), visent l’électrification des modes de transport, le remplacement de l’énergie fossile par des énergies renouvelables dans les bâtiments municipaux et la prévention des risques liés aux changements climatiques pour les citoyens.
 
Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, en a fait l’annonce à Montréal. Il se trouvait en compagnie de la ministre déléguée aux Transports, ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal et députée de Pointe-aux-Trembles, Mme Chantal Rouleau, de son adjoint parlementaire et député de Bourget, M. Richard Campeau, de la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, et de la responsable de la transition écologique et de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal et mairesse de l’arrondissement de Verdun, Mme Marie-Andrée Mauger.
 
Grâce à ces sommes, la Ville pourra intensifier ses actions sur trois grands fronts de son Plan climat 2020-2030 :
  • Installer 800 bornes de recharge publiques pour les véhicules électriques dans l’objectif d’atteindre 2 000 bornes publiques d’ici 2025;
  • Décarboniser son parc immobilier en effectuant des travaux de conversion dans une quinzaine d’édifices municipaux;
  • S’adapter aux impacts des changements climatiques par la plantation d’arbres, la création d’aménagements visant à protéger les citoyens contre les inondations et les îlots de chaleur et l’installation d’infrastructures vertes.
L’aide financière accordée découle du Plan pour une économie verte 2030 et provient du Fonds d’électrification et de changements climatiques.
 
Citations : 
 
« Avec son Plan climat 2020-2030, la Ville de Montréal a pris des engagements importants en matière de transition écologique et climatique. Notre gouvernement est fier de reconnaître le leadership et de soutenir les efforts de villes comme Montréal, car leurs actions auront un effet significatif sur l’atteinte des cibles du Québec en matière de transition climatique. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
 
« Le gouvernement du Québec a besoin d’une métropole mobilisée pour répondre à l’urgence climatique s’il veut atteindre ses objectifs en la matière. Comme lui, la Ville de Montréal vise prioritairement les secteurs des transports et du bâtiment, grands responsables de nos émissions de GES. Elle a également choisi d’augmenter la résilience de sa population aux impacts des changements climatiques avec des mesures d’adaptation reconnues. Nul doute que l’importante subvention gouvernementale accordée aujourd’hui aidera Montréal à poursuivre sa relance durable et à briller encore parmi les villes importantes du monde. »
 
Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports, ministre responsable de la région de Montréal et de la Métropole et députée de Pointe-aux-Trembles
 
« La lutte contre les changements climatiques constitue un enjeu planétaire qui requiert des solutions locales tout autant que nationales. Je suis fier que la métropole québécoise ait choisi de participer à l’effort mondial avec son Plan climat 2020-2030. Elle peut compter sur la population de Bourget comme sur tous les autres Montréalaises et Montréalais pour l’appuyer dans ses choix pour faire de Montréal une ville résiliente, inclusive et carboneutre. »
 
Richard Campeau, député de Bourget et adjoint parlementaire du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (volet lutte contre les changements climatiques)
 
« Montréal est à l’avant-scène de la lutte contre les changements climatiques. Notre administration en a fait une priorité et n’a pas hésité à poser des gestes forts pour accélérer la transition écologique et améliorer la résilience de Montréal. Notre Plan climat le démontre bien. Et les récents rapports du GIEC nous encouragent à en faire plus. L’enveloppe de 117 M$ que remet aujourd’hui le gouvernement du Québec à la Ville de Montréal dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030 va nous permettre d’aller encore plus loin et plus vite. Trois grands chantiers seront ainsi menés : la décarbonisation du parc immobilier municipal, l’adaptation aux changements climatiques et le déploiement de bornes de recharge publiques pour les véhicules électriques. »
 
Valérie Plante, mairesse de Montréal
 
« Montréal est prête à poser des gestes forts pour lutter contre les changements climatiques. Devant l’ONU, en septembre 2019, la mairesse Valérie Plante a annoncé que Montréal souhaitait réduire de 55 % ses émissions de GES, d’ici 2030. Le travail a bien commencé, mais il nous reste encore environ 30 % de réduction à atteindre. Les efforts à faire sont majeurs. Et nous allons devoir investir des sommes importantes pour atteindre nos objectifs. La contribution offerte par Québec dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030 nous permettra de démarrer certaines actions clés, d’en accélérer d’autres et de garder le cap vers nos cibles de réduction de GES. »
 
Mme Marie-Andrée Mauger, responsable de la transition écologique et de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal et mairesse de l'arrondissement de Verdun
 
Faits saillants :
  • Lancé en novembre 2020, le PEV 2030 vise à réduire de 37,5 % d’ici 2030 les émissions de GES du Québec par rapport à leur niveau de 1990. Il place aussi le Québec sur la trajectoire de la carboneutralité pour 2050.
  • La Ville de Montréal a rendu public son Plan climat 2020-2030 en décembre 2020. Ce plan constitue le principal outil de la Ville pour atteindre ses objectifs climatiques, soit de réduire de 55 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 1990, en vue d’être carboneutre en 2050.
Liens connexes
- 30 -

SOURCES :

Rosalie Tremblay-Cloutier  
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement  et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 438 777-3777
 
Catherine Boucher
Attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
Tél. : 418 802-6833
Youssef Amane
Directeur des relations médias
Cabinet de la mairesse de Montréal et du comité exécutif
Tél. : 438 832-1221

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile