Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Ville de Québec - Québec met sur pied un groupe de travail indépendant afin d’améliorer la qualité de l’air dans Limoilou

Québec, le 18 février 2022. – Le gouvernement du Québec annonce la formation d’un groupe de travail indépendant chargé de brosser un portrait de la problématique de la contamination de l’air dans le quartier Limoilou afin d’identifier les contaminants posant le plus de risques pour l’environnement et la santé. Les impacts potentiels de l’incinérateur de Québec, du chauffage au bois, des activités portuaires et du camionnage lourd en basse-ville de Québec seront notamment passés au peigne fin dans le cadre de cet exercice. Il a aussi comme mandat de recommander, en les priorisant, des actions à mettre en œuvre pour améliorer la qualité de l’air.
 
Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, en a fait l’annonce ce vendredi. La création de ce groupe de travail fait notamment suite aux demandes du maire de Québec qui souhaitait, plus tôt en février, obtenir l’information précise sur l’ensemble des contaminants et identifier les responsables d’émissions de polluants dans ce secteur de la ville.
 
Afin de maximiser les efforts déjà consacrés à l’amélioration de la qualité de l’air à Limoilou, le groupe de travail devra prendre en considération les travaux qui ont déjà été réalisés dans ce secteur, les données et analyses pertinentes ainsi que les travaux menés actuellement par des comités, notamment le Comité de vigilance des activités portuaires (CVAP) et le Comité intersectoriel sur la contamination environnementale et la qualité de l’air de l’arrondissement La Cité-Limoilou (CICEL), et dans le cadre du projet Mon environnement, ma santé. Le groupe de travail recueillera également le point de vue de plusieurs intervenants scientifiques, citoyens, municipaux et industriels concernés par cet enjeu.  Le Groupe de travail sur les contaminants atmosphériques devra présenter son rapport au ministre au plus tard le 1er décembre 2022.
 
Un comité technique formé de membres du personnel des ministères concernés, dont le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le ministère de la Santé et des Services sociaux et le ministère des Transports, assistera également le groupe de travail, au besoin.

Une nouvelle station de suivi de la qualité de l’air dans Limoilou

Le ministre Charette accède aussi à une autre demande du maire de Québec en annonçant l’installation d’une nouvelle station de suivi de la qualité de l’air dans Limoilou. L’emplacement de cette nouvelle station sera déterminé conjointement par les experts du MELCC et les représentants de la Ville de Québec. Elle viendra s’ajouter aux sept autres stations existantes sur le territoire de la Capitale-Nationale.

Citation : 
 
« La qualité de l’air est généralement bonne au Québec. Toutefois, elle continue de préoccuper la population dans le quartier Limoilou. Dans le but de trouver les meilleures solutions possibles pour rassurer la population et lui offrir une meilleure qualité de vie, il nous semble indiqué de mettre sur pied ce groupe de travail et de déployer dès maintenant une nouvelle station de suivi dans Limoilou. J’ai bien hâte de prendre connaissance des solutions et moyens d’action qui nous seront proposés. »
 
Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval  
 
Faits saillants :
  • La création du groupe de travail s’inscrit dans le cadre du portrait des sources de contaminants atmosphériques et sonores que doit dresser le MELCC, une mesure annoncée dans le budget 2021-2022 du Québec.
     
  • En parallèle, le MELCC entend poursuivre ses interventions de contrôle sur le territoire du port et de l’incinérateur de Québec. D’autres inspections sont prévues en 2022 afin de s’assurer que les mesures nécessaires soient mises en place pour assurer le respect de la Loi sur la qualité de l’environnement. Le Ministère compte prendre tout recours approprié pour que soient respectées les normes applicables, notamment celle sur le nickel.
     
  • Le MELCC collabore aussi avec la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale dans la réalisation de son étude globale sur la qualité de l’air dans Limoilou, Vanier et la Basse-Ville de Québec. Les différents experts de la qualité de l’air du Ministère ainsi que les stations d’échantillonnage et la banque de données sur la qualité de l’air sont mis à leur disposition.
- 30 -

SOURCE :

Rosalie Tremblay-Cloutier  
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement  et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 438 777-3777

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991
 

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile