Le coin de Rafale

Sais-tu ce qu’est le continent de plastique?
Catégorie : 9 à 11 ans

Magma
J’aimerais te parler d’un phénomène qui met en danger la santé des océans : on l’appelle le « continent de plastique ».

Tu connais probablement le plastique et tu dois savoir qu’on en trouve pratiquement partout. Il y en a dans les emballages à l’épicerie, dans les cafétérias et dans les restaurants. Les pailles, les ustensiles jetables et les contenants pour emporter en sont quelques exemples. Même à la maison, la plupart des jeux que tu utilises en contiennent probablement. Regarde autour de toi, il y en a sûrement tout près. Le plastique est partout!

Le problème avec cette matière, c’est qu’on en jette beaucoup à la poubelle et qu’une grande partie se retrouve dans la nature. De plus, le plastique est fait à base de pétrole, une ressource naturelle non renouvelable et polluante. Sur la planète, on produirait jusqu’à 300 millions de tonnes de plastique par an. On peut dire que ça équivaut au poids de 53 millions d’éléphants, de 4,6 millions d’avions ou de 2,3 millions de baleines bleues! C’est énorme! Toute cette production fait en sorte qu’on se retrouve avec une très grande quantité de matières résiduelles dont il faut se débarrasser.

Dans certains pays où il y a moins d’installations de recyclage dans les rues et dans les maisons, les gens jettent dans la poubelle ou sur le sol des objets qui pourraient être recyclés. Ainsi, les dépotoirs se remplissent rapidement et débordent, jusqu’à ce que de grandes quantités de matières résiduelles, emportées par le vent ou l’eau, se retrouvent dans les océans. C’est de cette manière qu’au fil des ans, les matières résiduelles qu’on retrouve dans l’eau s’accumulent.

Tous les débris de plastique qui se retrouvent dans les océans sont transportés par les courants marins et finissent par arriver aux mêmes endroits. Le résultat? De larges zones couvertes de plastiques se sont formées dans les océans, créant d’immenses dépotoirs au milieu de l’eau. C’est ce qu’on appelle les « continents de plastique ». Le plus grand de ces amas de débris se trouve dans l’océan Pacifique, entre la Californie et Hawaï. Au total, on estime qu’environ 8 millions de tonnes de plastique sont rejetées chaque année dans les océans et qu’elles contribuent à former ces continents.

Il y aurait cinq continents de plastique dans les océans de la planète. Le plus gros d’entre eux est presque aussi grand que la superficie de toute la province de Québec! Et rappelons-nous que notre province est très, très vaste! Tu t’en doutes probablement : c’est un véritable problème environnemental.

Beaucoup d’équipements de pêche abandonnés se retrouvent parmi les débris qui constituent les continents de plastique. Les animaux marins et les oiseaux se prennent facilement dans des filets très solides, et ils ne peuvent plus s’en libérer. Ces animaux se blessent et peuvent parfois même en mourir. Environ 100 000 mammifères marins meurent chaque année en raison de ces matières résiduelles flottantes.

Il arrive aussi que les poissons et les animaux confondent les débris avec de la nourriture et qu’ils en mangent, ce qui est très dangereux. L’exemple le plus connu est celui des tortues de mer, qui se nourrissent habituellement de méduses. Entre une méduse et un sac de plastique flottant dans l’eau, les tortues, elles, ne font pas la différence et avalent les sacs. Tu l’auras deviné, ce n’est pas bon pour leur santé et ça peut causer beaucoup de dommages!



De plus, si des animaux consomment du plastique et sont mangés à leur tour par des prédateurs, la suite de la chaîne alimentaire en est affectée.

C’est une situation inquiétante, mais tu peux poser des gestes pour contribuer à réduire la consommation du plastique.

Tout d’abord, tu peux réduire ta consommation de plastiques à usage unique. Il s’agit de tous les objets en plastique qui sont destinés à ne servir qu’une seule fois, comme les pailles, les bouteilles d’eau jetables ou les ustensiles en plastique. À la place, tu peux utiliser des ustensiles, des bouteilles, des pailles et toutes sortes d’objets réutilisables. De cette manière, tu produiras moins de matières résiduelles qui risqueraient de se retrouver un jour dans les océans!

Puis, il est important de déposer tes contenants et tes emballages de plastique dans le bac de récupération à la maison, à l’école et dans les endroits publics comme au parc, par exemple. Ainsi, ces matières résiduelles seront recyclées, ce qui les empêchera de se retrouver dans l’environnement et les océans.

Tu peux aussi demander à tes parents ou à ton professeur de vous inscrire à des activités de nettoyage des rives. Vous pourrez ainsi contribuer à ce que la faune et la flore de ton quartier ne subissent pas les conséquences de notre production de déchets. Il s’agit d’activités sécuritaires où des groupes organisés se rendent sur le bord de cours d’eau et ramassent les matières résiduelles laissées sur les rives. Ce ménage évite que les matières résiduelles se retrouvent dans l’eau et polluent les écosystèmes aquatiques.

As-tu déjà entendu parler des épiceries en vrac ou « zéro déchet »? Eh bien, avec tes parents, vous pouvez apporter vos propres contenants dans ces épiceries spécialisées où une grande sélection de produits est disponible « en vrac ». Ce terme veut dire que les produits ne sont pas emballés et que tu peux en prendre seulement la quantité dont tu as besoin. De cette manière, ta famille produira moins de déchets. Il est maintenant possible de le faire dans certaines grandes épiceries.

Pour terminer, la meilleure façon de réduire ta consommation de plastique, c’est de moins consommer ou d’opter pour des objets usagés qui sont encore en bon état. Lorsque toi et tes parents achetez des produits neufs, essayez d’en choisir qui sont peu ou pas emballés.

Si tu veux des trucs sur les façons de réduire la quantité de  matières résiduelles que tu produis, consulte le site de RECYC-QUÉBEC.

Publication : novembre 2019