Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 - L’eau, source de richesse et de fierté pour tous

Laval, le 27 juin 2018. – La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, a dévoilé aujourd’hui avec fierté la Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 et son plan d’action 2018-2023.

Le gouvernement du Québec lance un ensemble de mesures assorti d’importants investissements de plus de 550 M$ et met sur pied le Conseil québécois de l’eau afin de démocratiser la gestion de cette ressource inestimable. Présidé par le professeur titulaire d’économique à l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke, M. Alain Webster, et formé d’une quarantaine de membres, le nouvel organisme sera composé de citoyennes et de citoyens ainsi que de représentantes et représentants du milieu municipal, d’usagers, d’autres acteurs de l’eau et de ministères.

À l’issue d’une réflexion gouvernementale et de consultations importantes, la Stratégie propose une vision rassembleuse pour 2030. En effet, elle vise à faire en sorte que l’eau du Québec soit plus que jamais une source de richesse et de fierté pour tous. Au terme de sa mise en œuvre en 2030, le gouvernement, ses partenaires et la population auront réussi à protéger, à utiliser et à gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable.

La Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 est guidée par sept orientations qui permettront au gouvernement d’assumer son rôle de gardien de l’eau et de mobiliser les acteurs concernés :

  • Assurer une eau de qualité pour la population;
  • Protéger et restaurer les milieux aquatiques; 
  • Mieux prévenir et gérer les risques liés à l’eau;
  • Miser sur le potentiel économique de l’eau;
  • Promouvoir une utilisation durable de l’eau;
  • Acquérir et partager les meilleures connaissances sur l’eau;
  • Assurer et renforcer la gestion intégrée des ressources en eau.

Le plan d’action 2018-2023 prévoit, quant à lui, 63 mesures qui seront portées par onze ministères et organismes gouvernementaux. Outre la création du Conseil québécois de l’eau, les principales mesures qu’il prévoit sont les suivantes :

  • Mieux prévenir et gérer les risques liés à l’eau, dont les inondations (53 M$);
  • Conserver et restaurer les milieux aquatiques (32 M$);
  • Assurer l’accès à une eau de qualité et en quantité suffisante, notamment grâce au programme de protection accrue des sources d’eau potable (34 M$);
  • Mettre en œuvre un programme de mobilisation pour la réduction de la pollution de l’eau par le plastique à usage unique (ex. : réduire l’utilisation des pailles) (3 M$).

Mise en œuvre

La Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 s’appuiera sur trois plans d’action successifs qui viendront définir les mesures spécifiques à mettre en œuvre. Le plan d’action 2018-2023 permet de poser les premiers jalons de la Stratégie.

Le suivi de la Stratégie sera assuré par un bureau de coordination du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, avec la collaboration des nombreux partenaires concernés. Chaque année, un état d’avancement sera publié et un bilan de mi-parcours sera dressé.

Citations :

« Source de la vie, l’eau imprègne notre présent, et notre avenir ne peut se penser sans elle. De multiples façons, elle fait partie de nous. Soumise aux pressions de l’activité humaine, elle résiste, coulant en abondance du haut des montagnes jusqu’au fond de nos vallées.Le Québec compte 3,6 millions de plans d’eau douce, des dizaines de milliers de rivières et le fleuve Saint-Laurent, lesquels couvrent une superficie représentant 22 % du territoire. Nous possédons 3 % des réserves d’eau douce renouvelables de toute la planète. C’est pourquoi je suis fière de lancer la Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 et le premier plan d’action en matière de protection et de gestion de ce patrimoine collectif. Protégeons l’eau de manière responsable, utilisons-la de façon durable, gérons-la de façon intégrée. Elle nous le rendra au centuple! »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Nous sommes privilégiés au Québec : nous avons de l’eau de qualité et en abondance! Pourtant, même au Québec, l’eau est une ressource fragile soumise à de nombreuses pressions. C’est particulièrement vrai dans le sud du Québec, notamment à Laval, où nous devons redoubler d’efforts. La Stratégie québécoise de l’eau vient nous donner les outils nécessaires pour mobiliser tous les acteurs concernés devant ces défis. »

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval

« La Stratégie québécoise de l’eau s’attaque aux défis qui sont les nôtres en 2018. Elle se préoccupe de développement durable, de lutte contre les changements climatiques et d’adaptation aux impacts de ces changements. Avec ce nouvel outil de politique publique, nous allons, j’en suis sûr, réussir à protéger l’eau pour nous et pour les générations qui nous suivent. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« L’eau est à l’origine de la vie sur Terre et elle est essentielle à son maintien. Elle rend tous les jours de nombreux services aux humains et aux autres espèces vivantes. Elle fait d’ailleurs partie de notre histoire, de notre paysage ainsi que de notre développement économique et social. Nous devons en prendre soin. Dans Sainte-Rose, le Centre d’interprétation de l’eau est là pour nous le rappeler. »

Jean Habel, adjoint parlementaire de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député de Sainte-Rose

« Sans l’eau, il n’y aurait rien : pas de nuages; pas de vie, telle que nous la connaissons; pas de climat non plus. Abondante et étendue, parfois impétueuse, l’eau a pourtant besoin que nous en prenions soin. Je salue l’arrivée de la Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 et de son plan d’action, qui interpellent chaque citoyenne et chaque citoyen autant que les acteurs de l’eau. Plus que jamais, nous devons relever ce grand défi de conservation qui nous concerne toutes et tous. À nous de faire cette différence dans nos choix du quotidien. »

Jean Lemire, émissaire aux changements climatiques et aux enjeux nordiques du gouvernement du Québec

Faits saillants :

  • Le Québec compte 3,6 millions de plans d’eau douce, des dizaines de milliers de rivières et le fleuve Saint-Laurent. Ceux-ci couvrent une superficie représentant 22 % du territoire.
  • À l’échelle locale et régionale, le Québec a instauré le processus de gestion intégrée des ressources en eau dans les bassins versants du sud, par l’intermédiaire des 40 organismes de bassins versants (OBV), et sur le Saint-Laurent lui-même, par l’entremise de six tables de concertation régionales (TCR). Cette gestion, qui s’appuie sur la participation volontaire et la concertation des usagers de l’eau, vise à concilier les divers intérêts en jeu et les préoccupations à l’égard des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques sur les territoires concernés.
  • Le gouvernement s’est également assuré que les municipalités disposent des compétences juridiques nécessaires pour agir dans des domaines comme la gestion des cours d’eau municipaux, la protection des rives, du littoral et des plaines inondables, l’assainissement des rejets d’eaux usées municipales ou la production et la distribution de l’eau potable, tout en respectant les normes et exigences qu’il édicte.

Lien connexe :

Pour prendre connaissance de la Stratégie québécoise de l’eau 2018-2030 et du plan d’action 2018-2023 :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/strategie-quebecoise

- 30 -

SOURCE :

Julien Marcotte
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 5213911

Marc Lapointe
Attaché de presse
Cabinet de la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 643-2181

Véronique Michaud
Attachée de presse
Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent
Tél. : 418 691-5650

Barbara Pisani
Conseillère politique
Bureau de circonscription du député
de Sainte-Rose
Tél. : 450 963-8272

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018