Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Les gouvernements du Canada et du Québec évaluent la faisabilité de préserver et mettre en valeur le milieu marin des Îles de la Madeleine
Une étude évaluera la faisabilité d’établir une aire marine protégée autour des Îles de la Madeleine

Le 27 juin 2019, Îles de la Madeleine, Québec. - La nature représente une part importante de l'identité canadienne et québécoise. C'est pourquoi les gouvernements du Canada et du Québec se sont engagés respectivement à préserver la biodiversité marine et à cette fin ont conclu, en mars 2018, une entente de collaboration pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec.

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, annoncent le lancement d’une étude de faisabilité conjointe visant à évaluer le potentiel de création d’une aire marine protégée aux Îles de la Madeleine.

L’étude, qui s’étendra sur quelques années, permettra de définir les avantages et les contraintes à la désignation d’une éventuelle aire marine protégée, les secteurs propices, les mesures de conservation et les modalités de gestion envisageables, adaptées à la réalité du milieu. Les différents acteurs concernés par la création d’une possible aire marine protégée dans l’archipel, y inclus la communauté, seront consultés adéquatement.

Les Îles de la Madeleine sont un patrimoine naturel et culturel uniques au Québec où la population a un rapport exceptionnel avec le milieu marin. Le secteur de la pêche est un exemple où les bonnes pratiques sont propices à la mise en place de mesures de gestion visant la pérennité de ressources.

Les gouvernements du Canada et du Québec continueront d’œuvrer conjointement pour mettre en valeur ce lieu emblématique, mieux protéger la nature et s’attaquer aux changements climatiques.

L’étude de faisabilité ne modifiera aucune loi ou réglementation, ni aucune activité en cours dans le milieu marin, ni aucune des pêches en vigueur aux Îles de la Madeleine.

Citations

« Le Canada travaille à doubler la nature protégée sur le territoire et dans les océans du Canada. En travaillant avec le Québec, l’établissement d’une aire marine protégée aux Îles de la Madeleine permettrait de protéger une région de richesse écologique et culturelle. Les Îles de la Madeleine occupent une place importante dans le cœur des Canadiens et des Québécois, et cette collaboration représente une étape fondamentale pour la protection de la nature et la culture de ce lieu emblématique. »
Catherine McKenna,
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« En veillant à l’expansion du réseau québécois d’aires protégées, le gouvernement du Québec tente de sauvegarder des échantillons représentatifs de toute sa diversité biologique, y compris dans la zone marine, et il s’intéresse à la préservation des milieux fragiles ou exceptionnels ainsi qu’aux habitats d’espèces menacées ou vulnérables. Pour toutes ces raisons, l’archipel des Îles de la Madeleine nous semble particulièrement digne d’intérêt. Il s’agit de l’un des joyaux de notre grand territoire. »
Benoit Charette,
Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques


«L’établissement d’une aire marine protégée conjointe aux Îles de la Madeleine permettrait de représenter la région des Bancs de la Madeleine dont les caractéristiques océanographiques sont uniques au Québec et au Canada, tout en aidant à en préserver l’importance culturelle et écologique pour les générations à venir. »
L’honorable Diane Lebouthillier
Ministre du Revenu national et députée de Gaspésie — Les Îles-de-la-Madeleine

Les faits en bref

  • L’étude de faisabilité découle de l’Entente de collaboration Canada-Québec pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec.
  • L’aire d’étude couvre une superficie d’environ 17 000 km² au cœur du golfe du Saint-Laurent et constitue un échantillon représentatif de cette vaste région. Le territoire couvre une grande partie des Bancs de la Madeleine, un vaste haut-fond composé de roches sédimentaires et de sédiments sableux. Ce plateau est circonscrit, au nord, par le chenal Laurentien qui plonge jusqu’à 500 mètres de profondeur. Les eaux côtières abritent de nombreuses espèces d’invertébrés (homard, crabe commun et divers mollusques), tandis que les habitats plus profonds sont importants notamment pour le crabe hyas et le crabe des neiges.
  • Les limites d’une aire marine protégée éventuelle ne sont pas déterminées. L’aire d’étude sert de point de départ pour recenser les activités et déterminer les zones d’importance écologique, socioéconomique et culturelle. Dans le cas où certaines activités seraient jugées incompatibles avec les objectifs de conservation d’une aire marine protégée, ces zones ne seraient pas incluses dans une proposition d’aire marine protégée. Ces décisions seront prises en consultation avec les Madelinots et les intervenants, dans le respect de la protection du milieu marin et le maintien des activités économiques et culturelles de la région, y compris la pêche.
  • Une étude de préfaisabilité, menée par Parcs Canada et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques entre 2012 et 2014, a conclu que la création d’une aire marine protégée aux Îles de la Madeleine est potentiellement réalisable.

Liens connexes

SOURCES :

Louis-Julien Dufresne
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec
418-521‑3911
 
Sabrina Kim
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-938-9413
sabrina.kim2@canada.ca

 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques du Québec
418-521-3991

 
Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.medias-media.pc@canada.ca
 

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019