Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Québec.ca A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le Québec adhère à une déclaration sur la mobilité électrique présentée par la Pologne à la 24e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

Québec, le 4 décembre 2018. – Alors que le premier ministre du Québec, M. François Legault, a clairement indiqué que l’électrification des transports serait une priorité de son gouvernement, le nouveau gouvernement du Québec annonce son adhésion à la Déclaration sur la mobilité électrique « Driving Change Together – Katowice Partnership for e-mobility », une initiative lancée aujourd’hui par la Pologne, qui préside la Conférence des Parties à la Convention-cadre sur les changements climatiques (CdP-24) cette année.  

Les gouvernements qui adhèrent à cette déclaration reconnaissent la mobilité électrique comme l’une des avenues clés pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Ils s’engagent à mettre en place une série d’actions pour accélérer la transition vers les véhicules zéro émission (VZE), pour assurer la croissance du marché des véhicules électriques et pour favoriser le développement de nouvelles technologies dans ce domaine. 

Bénéficiant d’une hydroélectricité propre et renouvelable, d’un réseau électrique fiable et de la présence d’une filière industrielle innovante composée d’un noyau d’entreprises de calibre mondial dans les différents maillons de la chaîne de valeur des transports électriques et intelligents, c’est tout naturellement que le Québec s’est tourné vers l’électrification des transports et en a fait une mesure phare de son action climatique.  

Comme l’a mentionné le premier ministre dans son discours d’ouverture, le nouveau gouvernement du Québec entend poursuivre et même accélérer les efforts amorcés au cours des dernières années pour favoriser l’électrification des transports. Les initiatives telles que l’implantation d’une norme VZE, l’aide financière pour l’installation de bornes de recharge à la maison et au travail, le développement d’un réseau de bornes de recharge étendu à l’ensemble des régions du Québec et des avantages liés à la conduite d’un véhicule zéro émission comme le passage gratuit aux ponts à péage, seront maintenues au cours des prochaines années afin de poursuivre le travail entrepris pour diminuer l’empreinte environnementale du réseau de transport québécois.  

Rappelons que 43 % des véhicules électriques circulant au Canada sont immatriculés au Québec et que le nombre de véhicules électriques y a connu une nette augmentation au cours des derniers mois. 

Citation : 

« La déclaration sur la mobilité électrique s’inscrit en droite ligne avec les objectifs de notre gouvernement. C’est pourquoi nous sommes heureux d’y adhérer. En plus de réduire les GES du secteur des transports, la principale source d’émissions au Québec, rouler électrique va nous enrichir en remplaçant nos importations de pétrole par de l’électricité propre produite chez nous. De même, la filière industrielle que nous sommes en train de construire dans ce secteur nous permet d’augmenter nos exportations tout en contribuant à la lutte contre les changements climatiques. En signant cette déclaration politique, nous sommes résolus à accélérer ce processus et à soutenir la mobilisation d’autres États qui partagent notre ambition. » 

MarieChantal Chassé, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 

Faits saillants : 

  • Dans sa déclaration, le gouvernement polonais propose de faire de la mobilité électrique une thématique de discussion permanente lors des Conférences des Parties et de créer un réseau, le « Katowice Partnership for e-mobility ». Ce réseau regroupera les différents partenariats internationaux qui travaillent à faire avancer la mobilité électrique, incluant les villes, les gouvernements nationaux et infranationaux ainsi que les organisations non gouvernementales, afin de favoriser le partage de leurs connaissances dans ce domaine et d’accélérer la transition vers la mobilité électrique au niveau local et international. Ses membres se réuniront au moins une fois par année. 

  • En septembre 2018, lors de la tenue du Global Climate Action Summit à San Francisco, le Québec a accepté de relever le Zero Émission Vehicule Challenge, lancé par la Coalition Under 2 à tous ses membres. Par ce défi, le Québec entend être exemplaire en n’achetant que des VZE pour la flotte gouvernementale d’ici 2030, en proposant des rabais à l’achat de VZE aux consommateurs et entreprises de même qu’en favorisant le déploiement de l’infrastructure de recharge nécessaire à l’adoption massive de VZE. La mise en œuvre de ces actions est déjà en cours au Québec.

 

- 30 -

SOURCES :

Marie Julie Couturier
Attachée de presse
Cabinet de la ministre
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018