Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Juin 2019 : le sud du Québec subit son sixième mois consécutif sous la normale alors que mondialement c’est le mois de juin le plus chaud jamais observé

Juin a été le sixième mois consécutif sous la normale de température moyenne de la période 1981-2010 au sud du Québec, par 1,0 °C. Une anomalie du même ordre, mais positive, était observée au nord du Québec, de sorte que la température moyenne a légèrement surpassé la normale à l’échelle de la province. Au même moment, l’Europe étouffait sous la chaleur, ce qui a contribué à faire du mois de juin le plus chaud observé à l’échelle de la planète. Avec la moitié de l’année derrière nous, 2019 se retrouve à 1,1 °C sous la normale de la période 1981-2010 au sud et à 0,5 °C au-dessus de cette normale au nord, pour une anomalie moyenne de -0,3 °C au Québec. En 2018, c’est plutôt le nord qui avait subi un froid exceptionnel, entre janvier et juin. Il ne reste qu’à voir si l’été à venir sera une répétition de l’été passé, le plus chaud en 146 ans au sud.

Juin 2019 en chiffres
4 mm de pluie de plus que la normale en juin au sud du Québec
95 mm de pluie en juin au sud du Québec
195 mm de pluie en juin sur la majeure partie de la région de la Capitale-Nationale
60 mm et moins de pluie en juin sur l’enclave de sécheresse modérée en Haute-Gaspésie
-1,0 °C anomalie de température moyenne en juin au sud du Québec
1,0 °C anomalie de température moyenne en juin au nord du Québec
21 journées plus froides que la normale en juin au sud du Québec

L’humidité excessive du sol était préoccupante, alors que les précipitations reçues en juin et depuis le début de l’année excédaient de 50 % les quantités normales, dans la plupart des régions du sud du Québec. Ces précipitations abondantes, combinées à des températures fraîches, ont contribué aux retards de production agricole. À l’inverse, on craint maintenant la répétition des sécheresses de 2017 et 2018 dans la région du Bas-Saint-Laurent, alors qu’en Haute-Gaspésie, l’état de sécheresse est passé au niveau modéré. En effet, cette région, qui n’a reçu que 60 % des pluies attendues ces deux derniers mois, et seulement 50 % des quantités attendues par endroits en juin, est touchée par un déficit hydrique de 60 à 80 mm.

L’Outaouais l’a échappé belle, le 2 juin, alors qu’une tornade, de force EF1, a touché la portion ontarienne de la région Ottawa-Gatineau. Des orages violents, de la grêle et quelques épisodes de fortes pluies sont aussi survenus au sud du Québec en fin de mois, causant notamment des glissements de terrain au Saguenay.

Chronologie des événements

Du 1er au 8 juin, les températures demeurent sous les normales, en moyenne par 1,1 °C au Québec et par 2,3 °C au sud. Le 1er est la journée la plus fraîche de ce mois au Québec, avec une température moyenne de 5,6 °C, un titre qui revient au 3 juin au sud de la province, où l’on enregistre 7,9 °C en moyenne.

Le 2 juin, une tornade EF1 touche la région Ottawa-Gatineau, au sud de l’Outaouais. Il tombe de 30 à 40 mm de pluie au sud du Québec, principalement sur deux bandes, en Abitibi et de l’Estrie à la Côte-Nord.

Le 10 juin est la journée la plus anormalement chaude de ce mois au Québec, avec une anomalie moyenne de 4,8 °C, lors d’une courte pause de trois jours au cœur d’une période de fraîcheur anormale. C’est d’ailleurs la journée la plus chaude de juin au sud du Québec, avec une température moyenne de 17,6 °C et un maximum moyen de 25,5 °C. Le passage de cette masse d’air chaud fait passer le maximum quotidien au-dessus des 30 °C pendant une ou deux journées, le 9 et le 10, dans plusieurs localités du sud-ouest de la province.

Les 10 et 11 juin, la pluie balaie le sud du Québec d’ouest en est. L’ouest est davantage touché avec plus de 30 mm en Abitibi et  sur le territoire compris entre le sud de l’Outaouais et la Capitale-Nationale. La pluie reprend de plus belle du 13 au 15, avec en moyenne 25 mm sur le sud de la province.

Du 12 au 24 juin, les températures moyennes sont de nouveau sous les normales, cette fois par 0,9 °C au Québec et par 1,7 °C au sud. Le 17 est la journée la plus anormalement fraîche de ce mois au Québec, avec une anomalie moyenne de -2,6 °C.

Le 20 juin, une dépression passant sur les Maritimes provoque des pluies au sud du fleuve Saint-Laurent. Celles-ci dépassent 30 mm par endroits en Estrie et en Gaspésie, où elles culminent à 48 mm à Caplan.

Du 25 au 30 juin, des températures plus estivales, au-dessus des normales par 2,3 °C en moyenne, sont finalement enregistrées au Québec. Le 28, le maximum quotidien surpasse 30 °C dans la région de Montréal et ses environs. Le 30 est la journée la plus chaude de ce mois au Québec, avec une température moyenne de 16,0 °C. La pluie, les orages violents et la grêle caractérisent toutefois cette fin de mois. Un épisode de 28 mm de pluie en moins de deux heures, le 27, cause notamment des glissements de terrain au Saguenay. Durant cette période, il tombe 22 mm de pluie en moyenne sur le sud de la province.

 

Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Juin 2019 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
(réf. 1981-2010)
Température maximale (°C) 16,4 -0,1 Normal
Température moyenne (°C) 10,9 -0,1 Normal
Température minimale (°C) 5,5 0,1 Normal