Mai 2018 : une fonte record compensée par de faibles pluies
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Mai 2018 : une fonte record compensée par de faibles pluies

La fonte du début mai 2018 (155 mm, +102 mm) a établi un record parmi les 56 derniers débuts mai au sud du Québec, surpassant notamment la fonte qui avait alimenté les inondations historiques de 2017 (136 mm), mais sans causer autant de dommages. Les pluies record généralisées des deux premières semaines de mai 2017 (68 mm) ne se sont pas répétées en 2018 (30 mm, -9 mm), ce qui a favorisé un retour progressif à la normale après les inondations locales qui avaient sévi à la fin avril en Mauricie, dans Lanaudière, les Laurentides et en Estrie. Les pluies de tout le mois de mai 2018 (57 mm, 83 %) dépassaient d’ailleurs à peine le total de la première semaine de mai 2017 (51 mm). La fonte de mai 2018, toujours abondante à la fin du mois (72 mm, +19 mm), était issue d’un couvert de neige au contenu en eau record à la fin avril.

Durant la crue printanière, entre le 1er avril et le 15 mai, le surplus de fonte a mené au neuvième plus important apport total en eau (358 mm, +48 mm) à s’écouler par nos rivières depuis 1963. Cette période de fonte a été froide (0,1 °C, anomalie de -2,5 °C) et s’est avérée la douzième plus neigeuse (33 cm, +8 cm), mais aussi la dix-neuvième moins pluvieuse (61 mm, -14 mm) des 56 dernières années au sud du Québec. Ce froid et cette neige ont préservé le couvert nival et ajouté à la fonte, qui devait déjà être la septième plus importante en 56 ans à la fin mars (264 mm, +53 mm). Elle a été particulièrement préoccupante au début mai sur la Côte-Nord (202 mm, +138 mm).

Un peu de neige s’est ajoutée en mai au sud (3 cm, 165 %) et au Québec (7 cm, 140 %), où le total de pluie moyen (45 mm, 103 %) atteignait la normale. Très chaud dans l’extrême sud mais légèrement sous la normale au sud (7,5 °C, anomalie de -0,6 °C), mai a été froid au Québec (1,8 °C, anomalie de -2,4 °C) et le plus froid mois de mai observé en Arctique (-6,9 °C, anomalie de -4,7 °C). Au Québec, il s’agissait d’un quatrième mois sur les cinq premiers de 2018 et d’un deuxième mois consécutif sous la normale de la période 1981-2010.

Chronologie des événements

Du 1er au 5, mai 2018 débute sous la pluie dans le sud de la province, avec un total moyen de 19 mm et plus de 50 mm par endroits en Outaouais et en Estrie. Le 4, des orages et des vents violents partout entre ces deux régions privent d’électricité près de 100 000 foyers. Les régions montagneuses blanchissent de nouveau sous une couche de 5 à 10 cm de neige, notamment sur la Côte-Nord.

Du 9 au 11 mai, un front froid du nord-ouest abaisse graduellement le maximum moyen de 16 °C à 4,6 °C et le fait passer à 7,6 °C sous la normale, au sud de la province. Le 11 est la journée la plus froide de mai au sud avec une température moyenne de 0,6 °C, juste au-dessus du point de congélation et 5,5 °C sous les normales. Des vents violents et de 10 à 20 mm de pluie accompagnent ce changement de masses d’air.

Le 19 mai, la pluie dépasse les 15 mm localement dans la plupart des régions au sud de la province et les 20 mm en Outaouais. Le 22, des orages accompagnés de vents violents laissent plus de 15 mm de pluie dans la réserve faunique des Laurentides et en Gaspésie. Le 24, le Bas-Saint-Laurent et le Saguenay—Lac-Saint-Jean reçoivent de 10 à 20 mm de pluie.

Le 25 mai, le tonnerre gronde et la pluie atteint de 20 à 25 mm par endroits en Abitibi-Témiscamingue et autour de la rivière Chaudière, alors que le mercure entame finalement une remontée au-dessus des normales au sud. Il le demeurera par 2,9 °C jusqu’à la fin du mois, en moyenne. Ce réchauffement durable attendra deux jours de plus pour s’étendre à l’ensemble de la province.

Les 27 et 28 mai, le tonnerre gronde de nouveau au Témiscamingue, qui reçoit plus de 25 mm de pluie, alors qu’il en tombe plus de 10 mm sur la plupart des régions du sud du Québec.

Le 31 mai, la journée la plus chaude et la plus anormalement chaude de ce mois donne un avant-goût de l’été à venir, avec une température moyenne de 19,7 °C au sud et de 12,2 °C au Québec, une anomalie de 7 °C au sud et de 5,1 °C au Québec. Le maximum moyen est de 28,1 °C au sud de la province, une température 9 °C plus chaude que la normale.

Printemps 2018 : moins de pluie… et de précipitations que la normale

Le printemps 2018, plus froid (-0,2 °C, anomalie de -0,5 °C) et plus sec (164 mm, 91 %) que la normale, a apporté plus de neige (71 cm, 155 %) mais moins de pluie (95 mm, 71 %) que les quantités attendues au sud, de mars à mai. Le constat est le même à l’échelle du Québec, autant pour la température moyenne (-4,4 °C, anomalie de -0,5 °C) que pour les précipitations (139 mm, 94 %), de neige (72 cm, 123 %) et de pluie (70 mm, 83 %).

Après un hiver plus froid et neigeux et un printemps plus froid et sec, 2018 se situe à -0,05 °C de la normale de la période 1981-2010 au sud, avec des précipitations totales (293 mm, 100 %) normales. Au Québec, la température moyenne de 2018 (anomalie de -0,4 °C) et les précipitations reçues (235 mm, 96 %) sont légèrement sous la normale.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Mai 2018 Moyenne Anomalie
(réf. 1981-2010)
Classification
Température maximale (°C) 7,1 -2,4 Froid
Température moyenne (°C) 1,8 -2,4 Froid
Température minimale (°C) -3,4 -2,2 Froid

 
Sommaire nivométrique géostatistique pour le Québec
Région hydrographique1 Neige au sol, mi-mai Précipitations
Épaisseur moyenne (cm) Équivalent en eau (mm) Neige
1er au 15 mai (cm)
Pluie
1er au 15 mai (mm)
moyenne Anomalie2 Variation
vs fin avril
Saint-Laurent sud-ouest 0 0 0 -1 0 36
Saint-Laurent sud-est 4 34 +21 -84 0 26
Baie des Chaleurs et Percé 4 35 +24 -130 0 21
Outaouais et Montréal 0 1 -2 -92 0 38
Saint-Laurent nord-ouest3 2 19 +15 -157 0 34
Saguenay—Lac-Saint-Jean3 5 106 +65 -201 1 33
Côte-Nord 16 157 +32 -202 6 25
* Sud du Québec 6 72 +19 -155 2 30
 
1 Outaouais et Montréal : Témiscamingue, Outaouais, Laurentides (nord) et Montréal. Saint-Laurent sud-est : de la Chaudière-Appalaches au nord de la péninsule gaspésienne. Saint-Laurent sud-ouest : la Montérégie, le Centre-du-Québec et l’Estrie. Saint-Laurent nord-ouest : les Laurentides (sud), Lanaudière, la Mauricie et la Capitale-Nationale.
2 L’anomalie est calculée par rapport à la médiane de la période 1963-2015.
3 Aucun relevé nivométrique n’a été pris au nord du Lac-Saint-Jean et sur le Saint-Maurice.