Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Avec des investissements de 4,66 M$ sur quatre ans - Québec crée le Pôle d’expertise multidisciplinaire en gestion durable du littoral du lac Saint-Pierre

Trois-Rivières, le 19 juillet 2018. – Le gouvernement du Québec poursuit ses efforts en faveur de la conservation du lac Saint-Pierre et annonce le second volet de son plan qui vise à définir et à promouvoir une agriculture durable compatible avec l’écosystème du lac Saint-Pierre. À cette fin, il accorde à l’Université McGill, à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) des subventions d’un montant de 4,66 M$ sur quatre ans. Ces subventions serviront à la mise sur pied du Pôle d’expertise multidisciplinaire en gestion durable du littoral du lac Saint-Pierre.
 
C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui, en conférence de presse, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, et l’adjoint parlementaire du premier ministre pour les régions et député de Maskinongé, M. Marc H. Plante, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. Laurent Lessard.
 
Le nouveau pôle d’expertise aura pour mandat de proposer des projets de recherche et d’expérimentation concrets qui favoriseront une agriculture durable, adaptée à l’écosystème du lac Saint-Pierre et respectueuse de ce dernier. La création du Pôle vise également à établir une collaboration entre les intervenants du milieu autour des objectifs suivants :
  • Développer des cultures et des pratiques agricoles adaptées au contexte particulier des grands littoraux cultivés du lac Saint-Pierre qui auront des incidences positives sur la qualité de son écosystème; 
  • Évaluer la performance et les impacts sociaux, économiques, environnementaux et fauniques des activités agricoles et des projets de restauration; 
  • Proposer, à partir des résultats des recherches, à la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, un mode de gestion favorisant une agriculture durable dans le littoral du lac Saint-Pierre.

Le Pôle d’expertise devra s’adjoindre d’autres expertes et experts en établissant des partenariats, notamment avec le milieu agricole et celui de la recherche, aux différentes phases de son développement.
Cette annonce complète le plan en deux volets dévoilé le 16 mars 2018 en faveur de la conservation du lac Saint-Pierre, lequel était assorti d’une aide de 14 M$ sur cinq ans du gouvernement du Québec. À la somme de 2,66 M$ alors annoncée pour le Pôle d’expertise s’ajoute maintenant un financement de 2 M$ provenant de la mesure budgétaire pour une utilisation responsable des pesticides en agriculture, administrée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Rappelons que le premier volet du plan consistait à mettre en œuvre le Programme pour la conservation du lac Saint-Pierre, un programme d’aide financière destiné aux organismes du milieu qui souhaitent mener des initiatives de conservation ou de restauration de la biodiversité et de la qualité de l’eau du lac Saint-Pierre.
 
Citations :
 
« L’état de santé actuel du lac Saint-Pierre est préoccupant et démontre la nécessité d’agir rapidement. C’est pourquoi notre gouvernement pose aujourd’hui un autre geste concret en mettant en place les éléments nécessaires à son rétablissement. Nous nous devons d’impliquer tous les partenaires afin de travailler ensemble et de nous doter d’une vision et de mesures pour réduire les pressions environnementales subies par l’écosystème. L’aide financière annoncée aujourd’hui nous permettra d’obtenir des résultats tangibles pour la restauration de ce joyau national et international, et ce, au bénéfice des générations futures. »
 
Mme Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« En cohérence avec les besoins exprimés par les acteurs locaux, le Pôle d’expertise multidisciplinaire mettra ses compétences au service d’une agriculture durable, adaptée et respectueuse de l’écosystème du lac Saint-Pierre. Les partenaires régionaux, notamment ceux du monde agricole, y seront impliqués afin que leur vision et leur connaissance du territoire y soient intégrées. Ce projet est étroitement lié à la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, notamment en ce qui a trait aux entreprises attractives et responsables ainsi qu’aux territoires dynamiques et prospères. »
 
M. Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation
 
« Le lac Saint-Pierre est aussi exceptionnel qu’il est fragile. Nous qui profitons de cet écosystème unique de multiples façons, sa santé nous interpelle tous. Aujourd’hui, nous avons plusieurs raisons de nous réjouir de l’émergence d’un pôle qui vient répondre à des demandes de plusieurs acteurs régionaux soucieux de favoriser son rétablissement. J’invite les forces vives de la région à se mobiliser autour des piliers de ce pôle d’expertise pour relever les défis que pose la pérennité de cette réserve de la biosphère. »
 
M. Marc H. Plante, adjoint parlementaire du premier ministre pour les régions et député de Maskinongé
 
Faits saillants :

  • Le Pôle sera sous la responsabilité d’un comité directeur coordonné par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et les trois universités impliquées.
  • Le Pôle s’adjoindra les ressources régionales et nationales en matière de recherche agricole et environnementale et la participation active des agriculteurs sera au cœur de la démarche de détermination des solutions durables adaptées à l’écosystème du lac Saint-Pierre. 
     
  • En raison de leur expertise reconnue en sciences de l’agriculture, l’Université McGill et l’Université Laval seront d’importants piliers du Pôle d’expertise multidisciplinaire en gestion durable du littoral du lac Saint-Pierre. Ce sera également le cas de l’UQTR, qui se joint à ces dernières par ses compétences reconnues en environnement et ses connaissances approfondies de l’écosystème du lac Saint-Pierre.
     
  • Long de 32 kilomètres et large de 14 kilomètres, le lac Saint-Pierre est le dernier bassin d’eau douce du fleuve Saint-Laurent avant l’océan. Il s’étend de Sorel-Tracy à Trois-Rivières. Il a été reconnu comme zone humide d’importance internationale en 1998 par la convention de Ramsar. En 2000, l’UNESCO l’a désigné réserve de la biosphère.
     
  • L’état de santé du lac Saint-Pierre est préoccupant. Cette situation est liée à la détérioration des habitats dans la zone littorale du lac et à celle de la qualité de l’eau des tributaires, causée notamment par l’évolution des pratiques agricoles. L’amélioration de la santé du lac repose donc entre autres sur une réduction des pressions agricoles. Notons que l’agriculture est pratiquée sur environ 5 000 hectares du littoral du lac Saint-Pierre.
     
  • Le MDDELCC, le MAPAQ et le MFFP ont élaboré la vision commune sur laquelle repose la mise en œuvre de cette stratégie d’intervention en deux volets.

 
Lien connexe :
Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre : www.biospherelac-st-pierre.qc.ca/
 

- 30 -  
 

SOURCES :

Julien Marcotte
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911
 
Christine Harvey
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Agriculture,
des Pêcheries et de l’Alimentation
Tél. : 418 380-2525
 
Louis-Maxim Toutant
Conseiller politique
Bureau de circonscription
du député de Maskinongé
Tél. : 819 228-9722

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018