Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec prend en charge la réhabilitation complète du site de l’ancienne usine Aleris de Trois-Rivières

Trois-Rivières, le 20 avril 2018. – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) va réaliser les travaux de réhabilitation sur le site de l’ancienne usine de transformation d’aluminium Aleris de Trois-Rivières. En parallèle, il n’exclut aucune action ni aucun recours en vue de se faire rembourser les sommes engagées depuis 2011 et celles à venir.

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui à Trois-Rivières le député de Champlain, M. Pierre Michel Auger, au nom de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon.

Ainsi, le MDDELCC procédera à la décontamination de l’ensemble de ce terrain du secteur de Cap-de-la-Madeleine.

Rappelons que, depuis 2011, le MDDELCC a pris les mesures nécessaires afin de protéger l'environnement et la population, par l’intermédiaire de maintes ordonnances. À cette fin, le MDDELCC :

  • Assure le fonctionnement du réseau de pièges hydrauliques et réalise un suivi environnemental pour contrer la migration d'une phase libre d'hydrocarbures;
  • A procédé à l'élimination des matières dangereuses présentes sur le site, à la décontamination des bâtiments ainsi qu'à l’enlèvement des résidus présents sur le terrain;
  • Assure le gardiennage permanent du site afin de minimiser les risques d'accident que représente ce site pour la population;
  • A procédé à une caractérisation des sols et des eaux souterraines.

Ainsi, près de 10 millions de dollars ont été déboursés pour exécuter les travaux requis par les diverses ordonnances.

 

Citations : 

« Dans ce dossier, nous avons toujours fait primer la sécurité de la population et la protection de l’environnement. Nous avons donc entrepris tous les recours qui s’imposaient et, devant le défaut d’agir des entreprises visées, nous avons mené nous-mêmes les travaux que nous jugions nécessaires. C’est ce principe qui nous guide encore aujourd’hui, et ce, dans l’intérêt de la population de Trois-Rivières. D’importants travaux doivent encore être menés, ils le seront, et nous mettrons tout en œuvre pour récupérer les sommes engagées. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

 

« Une situation aussi regrettable ne devrait jamais survenir dans une belle région comme la Mauricie. À titre d’élue, je partage l’empressement de la population à passer à autre chose, à voir cette zone se revitaliser et gagner en qualité. J’approuve entièrement la décision prise aujourd’hui. Après cet épisode, Trois-Rivières pourra poursuivre son développement comme il le mérite. »

Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

« Je continue à croire que le principe du pollueur-payeur doit s’appliquer dans ce dossier comme dans les autres dossiers du même genre. Des démarches auront donc lieu pour que ceux qui ont pollué ce site en payent le prix. Toutefois, je remercie ma collègue et ministre Isabelle Melançon d’avoir accepté que son ministère prenne en charge les travaux importants qu’il reste à faire. Ainsi, nous pourrons enfin faire revivre le site, ce qui nous permettra de tourner la page collectivement. »

Pierre Michel Auger, député de Champlain

 

Faits saillants : 

  • Les activités principales effectuées sur le site de l’ancienne usine Aleris étaient liées aux opérations de laminage d’aluminium. 

 

  • Depuis la faillite de la société Aleris Aluminium Canada en 2009 et en raison de la négligence du propriétaire actuel, Corporation de développement TR inc. (CDTR), et de son mandataire Recyclage Arctic Béluga inc. (RABI), le MDDELCC est intervenu à maintes reprises par ordonnance pour assurer la protection de la population et de l’environnement.

 

  • Ainsi, le Ministère :

 

    • Assure le fonctionnement du réseau de pièges hydrauliques et réalise un suivi environnemental pour contrer la migration d'hydrocarbures;
    • A procédé à l'élimination des matières dangereuses présentes sur le site, à la décontamination des bâtiments, ainsi qu'à l’enlèvement des résidus présents sur le terrain;
    • Assure le gardiennage permanent du site;
    • A procédé à une caractérisation des sols et des eaux souterraines.

 

  • Considérant le non-respect des ordonnances du Ministère par CDTR et par RABI, le Ministère a soumis ce dossier à la direction des enquêtes, en vue de poursuites pénales.

 

  • Le 7 juin 2017, le ministre a notifié l’ordonnance no 667, enjoignant l’actuel propriétaire du terrain, Corporation de développement TR inc., ainsi que l’un des anciens propriétaires exploitants, Gestion Alcoa Canada Cie, de réhabiliter le terrain de l’ancienne usine Aleris. Corporation de développement TR inc. n’a pas répondu à cette ordonnance, alors que Gestion Alcoa Canada Cie a fourni un plan qui n’a pas été jugé acceptable par le Ministère.

 

 

- 30 –

 

SOURCES :

Anne-Hélène Couturier
Attachée de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

Patrick Soucy
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Tourisme
Tél. : 418 528-8063

Jocelyn Régis
Attaché politique
Bureau du député de la circonscription de Champlain
Tél. : 819 694-4600

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018